CFE surprend avec des résultats en recul, le titre dévisse

Un navire de DEME. ©deme

Si le chiffre d'affaires affiche un bond de 28% pour le premier semestre, les autres chiffres clés du compte de résultat de CFE sont tous en repli. Explications.

A l’issue du premier semestre, CFE , la filiale d’AvH qui possède la société de dragage DEME a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 28% à 1,86 milliard. Les trois pôles (dragage, "contracting" et promotion immobilière) ont enregistré une hausse sensible de leur activité.

Par contre, les autres chiffres clés du compte de résultats sont tous en recul alors que chez Degroof Petercam on attendait une progression à deux chiffres de ceux-ci. Ainsi, l'Ebitda sa contracte-t-il de 11% passant de 226 millions d’euros à 202,1 millions. L'Ebit chute, pour sa part, de 23% à 77,5 millions d’euros et le résultat net de 24% à 51,8 millions. En début de séance le titre chutait de 14%.

CFE explique la baisse de l’Ebit par trois facteurs:

1. Les retards significatifs pris dans la mise en service de nouveaux navires chez DEME qui ont engendré des surcoûts importants. Les nouveaux bateaux sont maintenant pleinement opérationnels.

2. Un environnement socio-économique et des conditions de marché défavorables en Tunisie.

3. Deux transactions immobilières exceptionnelles avaient eu un impact très favorable sur le résultat opérationnel de BPI au premier semestre 2017.

L'endettement financier net a bondi, de son côté, de 85% à 649,9 millions d'euros. Cette augmentation, conforme aux prévisions, s’explique par la poursuite du programme d’investissement chez DEME, assure CFE dans un communiqué.

Carnet de commandes en baisse chez DEME

En ce qui concerne DEME qui se taille la part du lion dans les résultats de CFE, son chiffre d’affaires grimpe de 21% à 1,33 milliard d’euro mais son résultat opérationnel flanche de 7% à 67 millions d’euros. Au 30 juin, le carnet de commandes s’élevait à 3,1 milliards d’euros en repli de 12% par rapport à la fin de l’année dernière.

DEME prévoit une hausse de l’activité au second semestre avec de meilleures marges opérationnelles. Pour l’ensemble de l’année en cours, une marge Ebitda supérieure à 16% est prévue.

Pour les activités de "contracting" dont le bénéfice a été divisé par deux au premier semestre à 4,1 millions d’euros, CFE signale que le résultat devrait être proche de celui de l’exercice précédent.

Quant à BPI (promotion immobilière), l’essentiel de son résultat a été réalisé au cours du premier semestre, estime le groupe. Sur cette période, le résultat net s’est élevé à 7,8 millions d’euros (-58,5%).

Renaud Bentégeat 

Enfin, CFE signale qu’atteint par la limite d’âge, Renaud Bentégeat a démissionné de ses fonctions d’administrateur délégué avec effet au 1er septembre 2018.

La direction bicéphale de l’entreprise prendra fin à partir de cette date. Piet Dejonghe qui était déjà co-administrateur délégué depuis début 2015 deviendra le seul administrateur délégué du groupe. Renaud Bentégeat reste cependant administrateur de CFE.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content