Cofinimmo fait mieux que prévu en 2019 et gâte encore ses actionnaires

Améliorations à tous les étages pour la société immobilière qui publie de solides chiffres pour l'année 2019. Le résultat net de Cofinimmo s'affiche en hausse de 15% sur un an, grâce notamment à ses investissements dans l'immobilier de santé.

Deuxième exercice annuel consécutif au-dessus des prévisions pour Cofinimmo . La société immobilière cotée à Bruxelles a dégagé un résultat net des activités clés de l'ordre de 166 millions d'euros en 2019 contre 145 millions un an plus tôt, soit une hausse de 15%. Ramené par action, le résultat net 2019 est de 6,81 euros par action. Mieux qu'attendu par Cofinimmo, qui misait sur un résultat par action de 6,74 euros, mais un tout petit moins que les 6,85 euros espérés par les analystes de la banque Degroof Petercam. 

Cofinimmo a pu s'appuyer sur de bonnes performances opérationnelles. Tant les revenus locatifs (+2,1% à périmètre constant) que le taux d'occupation de ses immeubles se sont ragaillardis en 2019, une année qui a vu la société faire ses premiers pas en Espagne. La juste valeur des immeubles de placement de Cofinimmo atteignait 4,2 milliards d'euros à la fin 2019. C'est 14% de mieux qu'il y a un an. La Belgique (66%) est toujours le premier marché du groupe, loin devant nos trois voisins, la France (12%), l'Allemagne (12%) et les Pays-Bas (10%). 

L'immobilier de santé reste de loin le terrain privilégié de la SIR, avec un peu plus de la moitié de son patrimoine (56%) dédié au secteur. La juste valeur des immeubles de santé s'élève à 2,4 milliards d'euros, en hausse de 27% par rapport à la fin 2018.

Recentrage dans les bureaux 

L'immobilier de bureau (1,3 milliard d'euros de juste valeur) reste présent dans le portefeuille immobilier de Cofinimmo, mais l'heure est au recentrage des activités et aux désinvestissements.

"Outre une amélioration de notre taux d’occupation, nous notons à nouveau une accélération des investissements en immobilier de santé. Après les 300 millions d'euros déjà investis en 2018, le groupe a investi plus de 490 millions d'euros supplémentaires dans ce secteur en 2019. Une accélération soutenue qui illustre clairement notre volonté de consolider notre leadership en immobilier de santé en Europe", détaille le Jean-Pierre Hanin, CEO de Cofinimmo, cité dans le communiqué du groupe. "Parallèlement, nous continuons à rééquilibrer notre portefeuille de bureaux, en opérant un recentrage de nos investissements dans le Central Business District de Bruxelles",  ajoute le patron d'une SIR qui affiche un total de 29 millions d'euros en désinvestissement dans le seul secteur des bureaux. 

Pour rappel, Cofinimmo a procédé l'an dernier à la vente de neuf immeubles pour 73 millions d'euros dans la zone décentralisée de Bruxelles, dont le site Souverain 23/25 à la limite entre Auderghem et Boitsfort faisait partie. Ce bâtiment abritait anciennement le siège d'Axa et de la Royale Belge.

Dividende en hausse 

Avec des résultats supérieurs aux prévisions et à l’exercice précédent, la SIR confirme qu'elle proposera de distribuer un dividende brut de 5,60 euros par action pour l’exercice 2019, payable en mai 2020.

Sauf imprévus de taille, Cofinimmo vise pour l'année en cours un résultat net des activités clés de l'ordre de 7,10 euros par action, contre 6,81 euros en 2019. Le dividende brut payable en 2021 devrait également être plus élevé et se situer à 5,80 euros.  

 

Lire également

Publicité
Publicité