Colruyt finit mieux l'année qu'il ne l'a commencée

©BELGA

Après un premier semestre mitigé, le n°1 belge de la distribution clôture l’année comptable 2017-2018 avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,4%. Ses marges, sous pression durant les six premiers mois, progressent légèrement. Colruyt continue de rogner des parts de marché.

Après un premier semestre marqué par un recul de ses marges sous la pression de la concurrence, le groupe Colruyt clôture finalement son exercice 2017-2018 sur des performances positives.

A périmètre comparable, autrement dit en excluant la société française de restauration hors domicile Pro à Pro, vendue en février 2017, l’enseigne de Hal voit son chiffre d’affaires augmenter de 3,4 % pour dépasser les 9 milliards d’euros. Mais contrairement au premier semestre de l’exercice clôturé le 31 mars, l’évolution des marges est à l’avenant.

La marge Ebitda rogne ainsi 0,1% pour atteindre 8,1% du chiffre d’affaires. Sur base comparable, le bénéfice par action passe de 2,36 à 2,60 euros. De quoi autoriser le conseil d’administration à proposer aux actionnaires le versement d’un dividende de 1,22 euro par titre.

Pour l’exercice 2018-2019, Colruyt s’attend au maintien de la pression concurrentielle sur le marché de détail. A court terme, il ne prévoit pas d’amélioration "significative" du climat économique pour le consommateur belge.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content