Début d'année au ralenti chez EVS, le titre chute

Muriel De Lathouwer, CEO d'EVS. ©Debby Termonia

Les principaux chiffres du premier trimestre d'EVS sont en repli et inférieur aux attentes du marché. Mais la direction anticipe une accélération de l'activité. Le titre chutait de 12% en début de séance.

Malgré des chiffres trimestriels en très net repli et en-dessus des attentes du marché, on garde le moral chez EVS . "Bien que nous ayons été déçus par l'évolution du marché au premier trimestre de l'année, nous continuons à voir une dynamique croissante autour des lancements et développements de nouveaux produits et nous ne perdons pas de parts de marché" a indiqué la CEO Muriel De Lathouwer dans un communiqué.

A l’issue du premier trimestre, le chiffre d’affaires du spécialiste de la technologie de la production vidéo et notamment des ralentis s’inscrit en recul de 7% à 22,8 millions d’euros. En raison d’une augmentation importante des charges d’exploitation suite, notamment, à des recrutements, l’Ebit dégringole de 62% à 1,9 million d’euros alors que les analystes tablaient sur 3,3 millions. La marge subit une forte contraction passant, d’une année à l’autre, de 20,1% à 8,1%. Même topo pour le bénéfice (-40%) qui s’élève à 2,1 millions alors que le marché attendait 2,4 millions. Par action, le bénéfice atteint 0,16 euro contre 0,26 euro un an plus tôt.

Le carnet de commandes passe aussi à côté du consensus des analystes de 48,8 millions. Au 10 mai, il s’élevait à 32,3 millions d’euros à facturer en 2018 et à 6,6 millions pour 2019 et après, soit un total de 38,9 millions d’euros.

Prévisions

Et pour le reste de l’année? "Pour 2018, nous anticipons une accélération de l'activité après un début d'année en douceur", rassure Yvan Absil, le directeur financier d’EVS. Le groupe table sur un chiffre d’affaires compris entre 115 et 130 millions d’euros. "Nous continuons de prévoir une croissance modérée des charges d'exploitation par rapport à 2017, en plus des indexations salariales structurelles en Belgique" signale encore le CFO.

©EVS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content