Deceuninck évolue dans un contexte difficile

Certes le spécialiste de châssis PVC Deceuninck poursuit sa croissance. Mais le groupe doit composer avec une évolution négative des taux de change et des matières premières de plus en plus chères.

"Malgré la hausse des coûts de production et les coûts non récurrents liés à la mise en oeuvre de divers projets stratégiques, nous avons réussi à enregistrer de solides résultats", salue Francis Van Eeckhout, CEO de Deceuninck .

Le spécialiste des châssis en PVC et composite fait pourtant état pour son premier semestre 2017, d'un bénéfice net en recul à 8,2 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en légère progression à 338,7 millions d'euros. Ce léger mieux est principalement attribuable au développement des activités aux États-Unis et de la croissance du marché en Europe centrale. De quoi compenser les difficultés rencontrées sur les marchés turc et russe.

La marge brute a reculé à 29,1 %. L'ebitda a diminué à 33,3 millions d'euros là où le résultat d’exploitation (Ebit) s’est réduit à 18,5 millions d’euros.

©Document Deceuninck

Pour le reste de l'exercice, la confiance est de mise. "La croissance devrait se poursuivre tout au long de 2017, soutenue par le lancement de produits innovants et l’excellence de la qualité et du service." La direction du groupe reconnaît toutefois des éléments négatifs persistants: l'évolution des taux de change et le renchérissement des matières premières.

Enfin, Deceuninck indique que les projets stratégiques sont en bonne voie: le déménagement dans la nouvelle usine en Turquie et la construction d'un nouveau site d’extrusion en Colombie. La société cite un investissement de 5 millions d'euros, soit relativement faible à côté des investissements récents en Turquie et aux Etats-Unis. "Nous espérons croître naturellement dans la région. Il y a du potentiel car depuis la Colombie, nous pouvons atteindre les deux continents", indique-t-on. La direction pointe aussi d'autres avantages colombiens: des coûts de personnel moindres et la présence locale de fournisseurs de PVC.  

Francis Van Eeckhout - CEO ©Emy Elleboog

Retrouvez ici l'intégralité du communiqué de Deceuninck 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect