Delhaize redresse la tête en Belgique

Frans Muller prendra la direction d'Ahold Delhaize le 1er juillet prochain, ©ANP

Les résultats d’Ahold Delhaize sont légèrement supérieurs aux pronostics. La Belgique montre des premiers signes de redressement.

Depuis la fusion avec Ahold en 2016, Delhaize était un peu le mouton noir du groupe belgo-néerlandais de grande distribution, affichant des performances souvent décevantes. Les résultats du premier trimestre 2018 livrés ce mercredi semblent inverser la tendance. Pour la première fois depuis un an et demi, la firme au lion affiche une croissance de ses ventes de 4,1% à périmètre comparable, soit 1,245 milliard d’euros.

Une performance qualifiée d’encourageante par le groupe. Elle est le fruit de nouvelles initiatives commerciales et opérationnelles comme des promotions du style 1+1 gratuit et des dizaines de produits vendus à 99 cents. Revers de la médaille, ces actions ont pesé sur la rentabilité. Le résultat opérationnel sous-jacent est en léger repli à 28 millions, contre 29 un an plus tôt, tout comme la marge qui passe de 2,4% à 2,3%.

Autre nouveauté: la publication de chiffres sur les ventes en ligne de Delhaize. Elles restent modestes, mais  ont progressé de 26,6% passant de 10 à 12 millions d'euros.

4,1
de croissance
En Belgique, Delhaize a vu ses ventes grimper de 4,1% au premier trimestre 2018

Mieux que le consensus

Au niveau du groupe, les résultats sont légèrement supérieurs aux attentes. En raison d’effets de change négatifs, le chiffre d’affaires s’est écrasé de 5,9% à 14,933 milliards d’euros, une performance légèrement meilleure que les pronostics des analystes qui tablaient sur un recul de 6%. A taux de change constant, par contre, les ventes progressent de 2,5%. Le consensus tablait sur une légère progression.

L’Ebitda sous-jacent affiche un repli de 2,3% à 1,037 milliard d’euros, mais un bond de 7,1% à taux de change constants. C’est un peu mieux que le consensus qui tablait sur 1,01 milliard, soit un recul de 4,2%. Idem pour le résultat net qui augmente de 15% à 407 millions contre 384 millions prévus.

Prévisions confirmées

Ahold Delhaize, qui sera dirigé le 1er juillet prochain par Frans Muller, ex CEO de Delhaize Belgique, a confirmé son objectif de dégager 420 millions d'euros de synergies en 2018 et d’atteindre les 750 millions en 2019, dont plus de 250 millions réinvestis au profit d’économies pour les consommateurs. Le groupe confirme aussi son ambition de générer 1,9 milliard d’euros de cash-flow libre cette année.

Pilule empoisonnée

Par ailleurs, en large de la publication de ses résultats trimestriels, Ahold Delhaize a annoncé qu'il avait prolongé, pour 15 ans le mécanisme de défense contre une prise de contrôle hostile (poison pill ou pilule empoisonnée). Certains actionnaires étaient opposés à ce mécanisme qui venait à échéance le 15 décembre. La direction indique qu'elle avait le droit de l'étendre sans le consentement des actionnaires. Ahold Delhaize a cependant indiqué que des modifications prenant en compte les souhaits de ses actionnaires seraient introduites.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content