Double déception chez Agfa-Gevaert, le titre chute

Christian Reinaudo, CEO d'Agfa. ©Photo News

Le groupe spécialisé dans l'imagerie, Agfa-Gevaert, a fait état de résultats trimestriels en-dessous des attentes du marché alors que son projet de filialisation d'une de ses divisions n'est toujours pas bouclé. Le titre dévissait de 12% à l'ouverture.

Le communiqué publié ce mercredi matin par Agfa-Gevaert est doublement décevant.

En premier lieu, les chiffres du deuxième trimestre sont inférieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d’affaires se contracte de 10% à 559 millions d’euros là où le marché tablait sur 595 millions. Le reste est à l’avenant. L’Ebitda récurrent s’inscrit à 49 millions d’euros (-19,5%) et l’Ebit récurrent à 35 millions (-25%), trois millions de moins que ce que le marché anticipait. Quant au résultat net, il est divisé par plus de quatre passant de 27 millions à 6 millions d’euros.

Les ventes du groupe d’imagerie ont été fortement impactées par la réorganisation déjà annoncée de l’activité prépresse de la division Agfa Graphics et par la solidité de l’euro, explique Agfa. En dehors de ces éléments, le repli du chiffre d’affaires aurait été limité à 3,6%. Par contre, les activités de films "hardcopy" de la division HealthCare ont poursuivi leur reprise après la réorganisation de ses canaux de distribution en 2017.

Les résultats d'Agfa-Gevaert sur les six premiers mois de l'année. ©Agfa

En guise de prévisions, Christian Reinaudo, le CEO d’Agfa, a répété ce qui a déjà été dit. Il ne s’attend pas, cette année, à voir la marge de l’Ebitda récurrent dépasser celle de 2017. Pour le trimestre sous revue, elle s’élevait à 8,7% contre 9,7% un an plus tôt. "Cependant, nous maintenons notre objectif d’atteindre une marge de l’Ebitda récurrent de 10% en moyenne des revenus dans les années à venir ".

"De bons progrès"

L’autre déception est venue du fait qu’Agfa-Gevaert n’a toujours pas fourni d’informations détaillées à propos de son "grand projet" sur lequel le groupe travaille depuis un an: la transformation de la division HealthCare IT en une entité légale indépendante.

Christian Reinaudo se borne à préciser que le groupe a réalisé de "bons progrès" dans cette réorganisation. "Avec cette étape majeure dans notre histoire, nous nous attaquons à la complexité de notre société", a-t-il indiqué. "Lorsqu’il sera achevé, ce projet permettra aux activités HealthCare IT et au reste du groupe de poursuivre la croissance dans les années à venir." Lors d'une conférence de presse, le CEO a toutefois précisé que cette réorganisation sera terminée fin 2018.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content