Double déception chez IBA

©BELGA

IBA a publié des chiffres annuels pour 2017 largement inférieurs aux estimations des analystes de KBC Securities. La société ne publiera plus de résultats trimestriels détaillés.

Disons-le tout net, les résultats annuels 2017 publiés ce matin par IBA déçoivent sur au moins deux points. Les chiffres sont largement sous les estimations formulées par les analystes de KBC Securities et la direction de la société néolouvaniste ne donne aucune indication sur l’évolution de ses activités pour 2018 et au-delà que nous ne connaissions déjà.

Après quatre avertissements sur résultats lancés en l’espace de quelques mois, on savait que les chiffes annuels d’IBA ne seraient pas bons en raison de la concurrence accrue dans le secteur de la protonthérapie et de retards de projets chez certains clients.

Le résultat net chute de 260%

Mais l’ampleur surprend au regard des estimations des analystes de KBC. Le chiffre d’affaires se contracte ainsi de 12,6% à 287,4 millions là où ils attendaient un repli limité à 1,9%. Le résultat opérationnel récurrent (Rebit) plonge dans le rouge à -11,6 millions d’euros alors que les estimations se limitaient à -2 millions d’euros. Pour la protonthérapie il s’établit à -17,3 millions tandis que pour le pôle dosimétrie il atteint 5,7 millions d’euros.

Au final, le résultat net plonge de 260% passant d’un bénéfice de 24,4 millions d’euros à une perte de 39,2 millions d’euros.

©IBA

 

"Carnet de commandes solide"

De son côté, le carnet de commandes en équipements et services s’élève à près d’un milliard d’euros.

"Bien que le marché de la protonthérapie demeure irrégulier, son évolution reste stable au fil du temps, assure Olivier Legrain, le CEO d’IBA dans un communiqué. Nous disposons toujours d’un solide carnet de commandes en matière d’équipements et de services pour, respectivement, les trois et dix prochaines années."

Plus de résultats trimestriels détaillés

Au niveau des prévisions rien de bien neuf par rapport au "profit warning" de janvier. IBA affirme qu’elle va poursuivre ses efforts en vue d’atteindre un Rebit et un résultat net après impôts positif en 2018 et au-delà. Les efforts se porteront sur deux axes: accroître le marché de la protonthérapie en rendant cette technique plus abordable et augmenter la part de marché d’IBA grâce notamment à sa technologie et à des temps d’installation plus courts.

IBA a également décidé de limiter ses rapports trimestriels à des informations qualitatives. Le groupe ne communiquera ses chiffres financiers clés et une analyse détaillée de ses états financiers qu’au moment de ses résultats semestriels et annuels.

"Nous gardons confiance dans notre potentiel de croissance à long terme, a indiqué Olivier Legrain. Bien que les conditions de marché actuelles compliquent la prévision de notre croissance à court terme, nous tiendrons le marché informé de nos progrès au fil de l'année."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content