En recul, le résultat net de KBC dépasse néanmoins les attentes

Johan Thijs , CEO de KBC. ©Photo News

A l'issue du premier trimestre, KBC a vu son résultat net chuter de 23%. Mais, il se révèle nettement supérieur aux estimations des analystes.

Pour le premier trimestre de l’année, KBC a dégagé des revenus totaux de 1,86 milliard d’euros contre 1,91 milliard un an plus tôt. Ce chiffre est en ligne avec les attentes du marché. 

Les revenus nets d’intérêt sont restés stables en glissement annuel à 1,13 milliard d’euros, mais en recul de 3% par rapport au dernier trimestre. Le groupe de bancassurance explique cela notamment par la pression exercée sur les marges de crédit et la faiblesse des revenus de réinvestissement dans ses marchés clés de la zone euro.

De leur côté, les revenus tirés des commissions ont accusé une baisse de 9% à 410 millions d’euros sous l'effet principalement de la baisse des frais d'entrée et des commissions de gestion liés aux activités de gestion d'actifs.

Troisième composante principale du chiffre d’affaires, les primes liées à l’assurance non-vie sont restées quasi inchangées à 161 millions d’euros. KBC a enregistré une hausse de ces primes de 10%, mais cette progression a été gommée en raison des dégâts de tempête et de lourdes demandes d’indemnisation pour incendies.

Au niveau commercial, les volumes de crédit ont augmenté de 5% en rythme annuel et les dépôts de 6%. KBC a acté des charges liées aux réductions de valeur sur crédits à hauteur de 67 millions d’euros contre 30 millions au trimestre précédent. Son ratio "common equity" (solvabilité) s’établit à 15,7%.

"Belle performance"

En fin de course, le résultat net s’affiche à 430 millions d’euros en chute de 23% par rapport au premier trimestre de l’an dernier mais nettement supérieur aux prévisions des analystes (367 millions d’euros).  "Il s'agit là d'une belle performance, se réjouit Johan Thijs dans un communiqué, dans la mesure où, comme à l'accoutumée, nous avons comptabilisé la majorité des taxes bancaires pour l'ensemble de l'année au premier trimestre. Abstraction faite des taxes bancaires, le résultat net dépasse même celui du trimestre précédent de 9%."

En Belgique le résultat net atteint 176 millions d’euros, en hausse de 2% d’un trimestre à l’autre, abstraction faite des taxes bancaires. En République tchèque il s’est élevé à 177 millions d’euros (+4%).

Pour l’ensemble de l’année, le groupe de bancassurance dit s’attendre à des rendements robustes dans l’ensemble de ses divisions. Il précise que l’acquisition des 45% restant de CMSS en République tchèque devrait être finalisée d’ici la fin du 2ème trimestre 2019. "La réévaluation de notre participation de 55% dans CMSS se traduira par un bénéfice exceptionnel estimé à environ 80 millions d'euros" précise encore KBC.

Lire également

Publicité
Publicité