Engie confirme ses objectifs malgré le nucléaire belge

©REUTERS

Le fournisseur d'électricité et de gaz Engie fait état de résultats globalement en hausse au premier semestre de l'exercice en cours. Son bénéfice net recule toutefois de 25% à 0,9 milliard. Le groupe confirme son dividende et annonce qu'un acompte de 0,37 euro sera versé en octobre 2018.

Engie enregistre un résultat net récurrent part du groupe de 1,5 milliard (+11,4%) au premier semestre de 2018, au-dessus des attentes des analystes (1,4 milliard). L'Ebitda s'élève à 5,1 milliards d'euros (+1,3% en variation brute et +6,2% en organique). Les ventes ont également progressé de 0,1% (variation brute) à 30,2 milliards.

Le bénéfice net part du groupe recule, lui, de 25% à 0,9 milliard. Notons toutefois que ce chiffre intègre -200 millions d'euros de résultats liés aux activités de gaz naturel liquéfié cédées il y a peu à Total.

La dette nette s'élève à 20,5 milliards d'euros (-2,0 milliards par rapport à fin 2017). A fin juin 2018, le ratio dette nette financière/Ebitda s’élève à 2,2.

Le groupe vise toujours un résultat net récurrent part du groupe pour 2018 compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros, qui repose sur une fourchette indicative d'Ebitda de 9,3 à 9,7 milliards d'euros. Engie confirme également sa prévision de dividende à 0,75 euro par action (+7,1%) et annonce qu'un acompte de 0,37 euro sera versé en octobre 2018.

Les bonnes performances d'Engie durant le premier semestre de l'exercice en cours ainsi que la croissance attendue pour le second semestre devraient lui permettre de "compenser les effets défavorables attendus des maintenances non programmées de certaines unités nucléaires belges", explique le groupe dans un communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content