Euronav et les tankers ont le vent en poupe

©Wim Kempenaers

Au cours du premier trimestre, Euronav a renoué avec les bénéfices. Le groupe maritime qui évoque un second semestre encourageant va distribuer un solde de dividende de 9 centimes de dollar.

A l’issue des trois premiers mois de l’année, Euronav a vu son chiffre d’affaires plus que doubler (+137%) à 232,6 millions de dollars. Le spécialiste du transport maritime de produits pétroliers sort même du rouge avec un bénéfice de 19,5 millions de dollars contre une perte de 39,1 millions un an plus tôt. Par action, cela donne un bénéfice de 9 centimes contre une perte de 25 centimes. Ce niveau est toutefois inférieur au attentes des analystes qui tablaient sur un bénéfice par action de 12 centimes.

Un dividende de 6 centimes de dollar par action qui couvre la seconde partie de l’année sera mis en paiement le 24 mai. Il s’ajoute à celui d’un montant similaire déjà distribué en octobre dernier.

Courant favorable

Le marché des tankers semble avoir le vent en poupe. Selon le nouveau CEO d’Euronav, Hugo De Stoop, il y a plusieurs signaux positifs. D’abord, Euronav a enregistré pour ses superpétroliers (VLCC) des taux de frets de 35.000 dollars par jour malgré la baisse de production de l’Opep et l’entrée dans la flotte mondiale de 28 nouveaux superpétroliers ou équivalents pendant le premier trimestre.

Ensuite, les exportations de pétrole brut américain sont en hausse de 30% d’une année à l’autre. Enfin, la valeur des actifs continue de croître aussi bien pour les nouveaux navires que pour ceux de seconde main.

En raison de différents facteurs, Hugo De Stoop estime que la perspective pour le second semestre est "encourageante".

Jusqu’à présent dans le deuxième trimestre, les supertankers d’Euronav (VLCC) ont rapporté 26.450 dollars par jour et 53,5% des jours disponibles ont été réservés. Pour la flotte de ses Suezmax, Euronav a atteint 18.000 dollars par jour avec un taux de 49,3% déjà fixé.

Lire également

Publicité
Publicité