Galapagos revoit à la baisse ses prévisions de cash burn

©Felix Kalkman

La biotech Galapagos a publié ses résultats pour le premier semestre de l'exercice en cours, avec un chiffre d'affaires en forte hausse, à 101,9 millions. Sa trésorerie baisse à 1,067 milliards, alors qu'elle s'élevait encore à 1,152 milliard au 31 décembre 2017.

Le chiffre d'affaires de Galapagos a progressé de 40% à 101,9 millions d'euros au premier semestre de 2018 terminé à fin juin, contre 73 millions un an plus tôt à la même période.

Au 30 juin 2018, la trésorerie (liquidités) de la biotech belge était de 1,067 milliard d'euros, en baisse par rapport aux 1,262 milliards du premier semestre lors de l'exercice précédent.

Le cash burn opérationnel (dépenses occasionnées) a augmenté (95 millions) au premier semestre de 2018 (53,38 millions au premier semestre de 2017).

La perte opérationnelle a par contre doublé à 65,8 millions d'euros (contre 32,9 millions au premier semestre de 2017) et la perte nette est aussi en hausse, de 20%, à 59,1 millions d'euros.

Le résultat net a progressé à 59,1 millions, alors qu'il s'élevait à 49,2  millions un an plus tôt.

La biotech explique que son premier semestre était productif: "Au cours du premier semestre 2018, Galapagos a rencontré un franc succès avec sa plate-forme de R&D", a déclaré son CEO, Onno van de Stolpe. Plusieurs projets sont entrés dans une nouvelle phase clinique. "Notre pipeline grandit et nous anticipons davantage de résultats pour les patients dans nos différents programmes au cours des deux-trois prochaines années", ajoute le CEO.

Galapagos prévoit un cash burn plus faible que prévu pour 2018, entre 180 et 200 millions d'euros, alors que les attentes étaient de 220 à 240 millions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content