Importante réduction de valeur chez Roularta

Xavier Bouckaert, CEO de Roularta. ©BELGA

Le groupe de presse Roularta, qui a dégagé une plus-value de 150,3 millions d'euros suite à la cession de Medialaan, a décidé de procéder à une réduction de valeur de 69,2 millions d'euros. Le résultat net se traduit par un bénéfice de 74,7 millions d'euros.

A l’issue du premier semestre, le groupe de médias Roularta a dégagé un chiffre d’affaires de 125,6 millions d’euros, soit une baisse de 4,7% par rapport à la période correspondante de 2017. Cette baisse est imputable essentiellement aux revenus publicitaires (-10,9%) – comme le groupe l’avait déjà laissé entendre début juillet - et aux activités des médias imprimés pour compte de tiers (-7,3%). Notons aussi une baisse de 3,2% de la vente au numéro. Le chiffre d’affaires des activités numériques et des abonnements progresse en revanche de 7,2 %.

L’amélioration de la marge brute (77,8 % en juin 2018, contre 76,2 % en juin 2017 ) et la légère baisse des coûts n’ont pas compensé la baisse des revenus, précise le groupe dans un communiqué.

"Année charnière"

Rappelons que 2018 a été "une année charnière" pour Roularta avec le rachat des titres féminins de Sanoma. Ceux-ci n’interviendront dans les résultats qu’au second semestre et devraient contribuer immédiatement à l’Ebitda, espère le groupe.

Il y a également eu la finalisation de la vente de sa participation de 50% dans Medialaan et celle d’une reprise de participation de 50% dans Mediafin (L’Echo/De Tijd). La contribution de ce dernier à partir du mois de mars est "substantielle" avec un résultat net à 50% de 1,4 million d’euros.

En raison, entre autres, de ces changements, le groupe de presse a décidé de procéder à une réduction de valeur exceptionnelle de 69,2 millions d’euros au niveau des immobilisations incorporelles qui s’élèvent à 198 millions. Elle se retrouve au niveau de l’Ebit qui passe de -4,7 millions d’euros à -73,1 millions. L’Ebitda, pour sa part, passe dans le rouge à -5,26 millions contre 0,78 million.

Grâce à la plus-value globale tirée de la vente de Medialaan et de quelques titres qui s’élève à 150,3 millions d’euros, le résultat net de Roularta s’élève à 74,7 millions d’euros contre 0,5 million au premier semestre 2017.

Second semestre

Pour la deuxième partie de l’année, Roularta s’abstient de fournir des perspectives en raison d’une "visibilité insuffisante et d’une forte volatilité concernant les revenus publicitaires pour tous les médias." 

Le groupe apporte toutefois deux éléments. L’intégration d’une série de marques fortes aura un impact positif au second semestre. Ensuite, pour le troisième trimestre 2018, le chiffre d’affaires du portefeuille publicitaire semble prolonger la tendance du premier semestre en ce qui concerne les activités médias imprimés, audiovisuels et Internet, mais avec de grandes variations d’un mois à l’autre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content