L'OPA de Takeda sur TiGenix aura lieu ce mois-ci

©rv

Le 15 février dernier, Takeda a communiqué officiellement à la FSMA son intention de lancer l'offre publique d'acquisition. TiGenix prévoit que le lancement de cette offre aura lieu en ce mois d'avril.

Pour rappel, le 15 février dernier, Takeda a communiqué officiellement à la FSMA son intention de lancer son offre publique d'acquisition sur TiGenix . TiGenix prévoit que le lancement de l'offre d'acquisition par Takeda aura lieu en avril 2018. Encore mois-ci donc...

Takeda propose le prix de 1,78 euro par action.

TiGenix présente son bulletin 2017 seulement maintenant. Qu'en retenir?  La biotech avait des niveaux de liquidités et équivalents de trésorerie pour 34,1 millions d'euros en fin d'année. Suite à l'octroi de l'autorisation de commercialisation par la Commission européenne pour Alofisel, le 23 mars 2018, cette position financière sera renforcée avec le versement de 15 millions d'euros par Takeda.

♦ Quel bilan opérationnel tirer de 2017?

Eduardo Bravo, le CEO de TiGenix: "Cette période a été décisive pour TiGenix".

"Cette période a été décisive pour TiGenix. Alofisel est devenu le premier traitement fondé sur des cellules souches allogéniques à avoir reçu une autorisation de commercialisation en Europe, ayant ainsi surmonté le dernier obstacle qui empêchait d`offrir à la communauté médicale cette nouvelle option de traitement pour les patients présentant une complication grave et invalidante de la maladie de Crohn. Nous avons également fait d'importants progrès dans la mise au point du Cx601 dans le cadre du traitement des fistules périanales complexes aux États-Unis et pour d'autres indications qui s'adaptent à notre stratégie fondée sur la plateforme eASC, qui inclut Alofisel/Cx601 et Cx611, comme nous l'avons annoncé en décembre." résume Eduardo Bravo, le CEO.

♦ Et les chiffres?

Les recettes de TiGenix pour 2017 se sont élevées à 0,9 million, contre 26,8 millions d'euros en 2016. Pourquoi cette chute? En juillet 2016, la biotech enregistrait des revenus dans le cadre du contrat de licence souscrit avec Takeda. La diminution des redevances et des concessions et autres produits d'exploitation est due au retrait de l'autorisation de commercialisation du ChondroCelect pour des raisons commerciales, en novembre 2016.

Les pertes d'exploitation se sont élevées à 54,1 millions d'euros en 2017, face à 29,8 millions d'euros en 2016 suite à l'augmentation des dépenses de recherche et développement dans le cadre du lancement de l'essai clinique de phase III du Cx601 aux États-Unis, du lancement de l'essai clinique de phase Ib/IIa du Cx611 pour le sepsis sévère, et de la dépréciation des actifs d'acquisition de Coretherapix suite à la décision stratégique de donner la priorité à la plateforme eASC et de suspendre toutes les activités associées à la plateforme de cellules souches cardiaques (CSC).

Les frais généraux et administratifs s'élèvent à 9,9 millions (8,4 millions d'euros en 2016), principalement en raison des dépenses non récurrentes issues de la recherche d`un financement supplémentaire dans des marchés financiers des États-Unis pour se conformer à la Loi Sarbanes-Oxley et aux obligations de notification aux États-Unis et dans le cadre de l'accord de licence avec Mesoblast.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content