La lingerie se porte mal chez Van de Velde

©BELGA

Le spécialiste de la lingerie Van de Velde affiche une diminution de 21,5% de son Ebitda, ainsi qu'un recul de 25% de son bénéfice net. Le groupe s'attend à une légère diminution de son chiffre d'affaires pour 2018.

Van de Velde voit son chiffre d'affaires diminuer de 2,3% au premier semestre de l'exercice en cours, pour atteindre 114,2 millions d'euros, contre 116,9 millions un an plus tôt à la même période. 

L'Ebitda a également baissé de 21,5% à 28,5 millions d'euros, contre 36,3 millions au premier semestre de 2017.

Les bénéfices du spécialiste de la lingerie ont diminué "en raison des coûts prévus des initiatives en faveur de la croissance", explique le groupe. "Van de Velde continue à investir dans une plate-forme évolutive en vue de sa croissance future. Ces dépenses pèsent sur la rentabilité à court terme", détaille le CFO, Bart Rabaey. 

Le premier semestre 2018 a vu un recul de 25% du bénéfice net du groupe, de 20 millions d'euros à 15 millions. Cela se traduit par une diminution du bénéfice par action de 1,50 euro à 1,13 euro.

Au premier semestre, le niveau d'investissement de Van de Velde montre une augmentation, pour atteindre un montant total des dépenses de 7,7 millions d'euros. Ces investissements concernent principalement la construction de la plate-forme d'e-commerce et la mise à niveau de l’infrastructure et des systèmes ICT ainsi que les investissements continus dans l'ensemble de la chaîne de valeur.

Perspectives 

"Van de Velde opère dans un environnement instable, celui de la vente au détail d'articles de mode, et souhaite être à même d'anticiper sur ce marché en constante évolution",explique le groupe sans son communiqué. "Van de Velde choisit donc de ne pas renoncer à des dépenses qui sont nécessaires à la mise en place d'une plate-forme évolutive qui lui permettra d'assurer sa croissance internationale. Ce choix a néanmoins des répercussions sur les résultats à court terme", admet Erwin Van Laethem, CEO de Van de Velde.

Le spécialiste de la lingerie s'attend, pour l'ensemble de 2018, à une faible diminution du chiffre d'affaires sur base comparable. Ce qui devrait entraîner une très forte baisse de la rentabilité comparé avec les résultats historiques de Van de Velde en 2018, du fait des dépenses occasionnées par ces initiatives pour la croissance future.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content