Le bénéfice de Telenet chute de 50%, le groupe confirme ses prévisions

John Porter, le CEO de Telenet. ©Photo News

Telenet a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 1% et supérieur aux attentes des analystes. Le bénéfice net chute toutefois de 51%.

Telenet a constaté à l’issue du premier trimestre une progression "accélérée" de ses packs convergents fixe-mobile (Wigo et Yugo) pour atteindre un peu plus de 429.000 abonnés (+29.400) et une accélération de l’afflux net en mobile postpayé (+33.600).

Après avoir achevé la migration de la base d'abonnés SFR à la fin du premier trimestre, nous tablons sur une nouvelle amélioration de nos résultats opérationnels sur le reste de l’année.
John Porter
CEO de Telenet

Dans le compte des résultats, "l’amélioration des performances opérationnelles" se traduit par un chiffre d’affaires en hausse de 1% à 626,4 millions d’euros, un niveau supérieur à celui attendu par les analystes (615 millions). Ce chiffre a été influencé principalement par l’acquisition de Nextel fin mai 2018.

L’Ebitda ajusté est, lui, conforme aux prévisions du marché à 320,3 millions d’euros (+4% ) avec une marge en hausse de 40 points de base à 51,1%. Les dépenses d’investissement (+10% à 172,7 millions) ont, pour leur part, été marquées par la comptabilisation au premier trimestre des droits de diffusion de la Premier League britannique pour les trois prochaines saisons. Si l'on exclut cet impact, ces dépenses s’inscrivent en recul de 16%.

Pourquoi une telle chute du bénéfice?

Au final, le bénéfice net fond de 51% à 14,7 millions d’euros. "Cette diminution de notre bénéfice net est principalement attribuable à la hausse des charges financières nettes et des impôts sur le résultat au cours du trimestre, ceci contrebalançant une solide hausse de 38% en glissement annuel de notre bénéfice d'exploitation", a expliqué Telenet dans un communiqué.

Pour l’ensemble de l’année, Telenet a confirmé ses prévisions après un bon départ au premier trimestre. Compte tenu de la perte du contrat MVNO (opérateur virtuel, NDLR) de Medialaan et de certains effets défavorables d'ordre réglementaire, le groupe prévoit un impact plus marqué tant sur le chiffre d'affaires remanié que sur l’Ebitda ajusté à partir du 2e trimestre 2019, conformément à ses prévisions pour l’exercice 2019 présentées à la mi-février.

Pour rappel, Telenet table sur un recul des revenus d’environ 2,5% en 2019 et une baisse de l’Ebitda ajusté entre 1% et 2%. Il prévoit aussi une forte croissance du flux de trésorerie opérationnel disponible de 16 à 18% en 2019, ce qui conduira à un flux de trésorerie disponible ajusté compris entre 380 et 400 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité