Les ouragans frappent MDxHealth dont les poches se vident

Jan Groen, le CEO de MDxHealth. ©Jonas Roosens

Les ventes de MDxHealth ont pâti des ouragans Harvey et Irma au point d'influencer les prévisions pour l'ensemble de 2017. Fin de l'année, la biotech n'aura plus que 15 millions de dollars dans ses caisses.

Même les résultats d’une société de biotechnologie belge spécialisée dans des tests de diagnostic de certains cancers peuvent être impactés par les ravages causés par les ouragans Harvey et Irma. Ces deux-là ont ainsi "ralenti les volumes de tests en laboratoire sur l'ensemble de l'industrie au 3e trimestre et ont entraîné une réduction estimée à plus de 50% du volume des tests ConfirmMDx dans les États touchés" a expliqué le Dr. Jan Groen, le CEO MDxHealth . Au bout de neuf mois, MDxHealth a toutefois effectué presque autant de tests que sur l’ensemble de l’année 2016.

Maigre hausse des ventes

Depuis le début de l’année et jusqu’à fin septembre, le chiffre d’affaires a grimpé de 38% à 30,5 millions de dollars. Il comprend un montant de 12,1 millions provenant de le vente à Exact Sciences des brevets de la société dans le domaine du cancer colorectal.

De son coté, le chiffre d’affaires généré par la vente de produits limite sa progression à 3%, à 18,2 millions, et cela sous l’effet des ouragans, explique MDxHealth dans un communiqué. Plus de 23.000 patients ont été testés (+43%) avec des produits de la biotech, le SelectMDx représentant 36% du total.

L’Ebitda, pour sa part, affiche un bond de 34,1% et passe de -9,1 millions en 2016 à -6,2 millions un an plus tard.

La trésorerie, de son côté, s’élevait à 22,9 millions de dollars à fin septembre alors que, dans le même temps, les coûts d’exploitation atteignaient 30,5 millions de dollars.

Bientôt à court de munitions?

Pour l’ensemble de l’exercice, la biotech a nuancé ses prévisions. En raison, notamment, des ouragans, MDxHealth cible désormais le bas de ses estimations de croissance du chiffre d’affaires fixées entre 55% et 75%.

Et ce n’est pas tout. Pour des raisons administratives, des délais pourraient être enregistrés dans le traitement des commandes et avoir une incidence négative sur les prévisions de croissance. Au cas où ces délais se concrétiseraient, la croissance du chiffre d'affaires est prévue entre 45% et 55%. Par conséquent, le chiffre d'affaires global devrait progresser de 60% à 70 %, pour atteindre entre 48 et 51 millions de dollars.

A la fin de l’année, la biotech espère également conserver une trésorerie de 15 millions de dollars. De quoi tenir deux trimestres si les dépenses se poursuivent au même rythme. Ce qui n'est pas beaucoup. L'heure d'une augmentation de capital a-t-elle sonnée?

©MDx

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés