Les trimestriels de KBC supérieurs aux attentes

Johan Thijs, CEO de KBC. ©BELGA

Le résultat net de KBC pour les trois premiers mois de l'année s'affiche en recul mais dépasse largement les estimations des analystes financiers.

A l’issue du premier trimestre, KBC a dégagé des revenus totaux de 1,912 milliard d’euros en recul de 1,7% par rapport à la même période de l’an dernier mais supérieur aux attentes des analystes (1,895 milliard). Les revenus nets d’intérêts qui constituent la plus grande partie de ce poste passent de 1,025 à 1,125 milliard d’euros tandis que ceux tirés des commissions atteignent 450 millions d’euros (+2,5%).

Rachat d'actions

KBC va lancer un programme de rachat d’actions propres, actions qui seront ensuite annulées. Il porte sur un total de 2,7 millions d’actions et s’étalera du 22 mai au 30 septembre de cette année. Le montant maximal a été fixé à 220 millions d’euros.

 

Au niveau commercial, les crédits à la clientèle ont progressé de 1% en glissement trimestriel et  de 5% en rythme annuel, toutes les divisions signant une hausse en rythme annuel, souligne le groupe dans son communiqué. Les dépôts ont progressé de 2% en glissement trimestriel et de 7% en rythme annuel, toutes les divisions signant ici aussi une hausse en rythme annuel.

Au final, le résultat net recule de 12% à 556 millions d’euros ce qui est nettement supérieur aux anticipations du marché (480 millions d’euros). Il s’agit d’un très bon résultat s’est réjoui Johan Thijs, le CEO du groupe de bancassurance, "en dépit du fait que nous avons comptabilisé la majorité des taxes bancaires pour l'ensemble de l'année au premier trimestre (371 millions d'euros)". KBC a aussi profité d’une libération de provisions pour pertes de crédit de 63 millions d’euros grâce essentiellement à l’Irlande.

©KBC

La Belgique, de son côté, intervient à hauteur de 243 millions dans ce bénéfice à comparer avec 301 millions un an plus tôt. La part de la République tchèque et des marchés internationaux représente respectivement 171 millions contre 181 millions et 137 millions (114 millions).

KBC précise également que sa position de trésorerie est restée robuste, tout comme sa base de capital avec un ratio "common equity" de 15,9%.

Prévisions

En guise de prévisions pour l’exercice en cours, KBC pointe trois éléments:

1. Des rendements robustes pour l'ensemble des divisions.
2. S'agissant de l'Irlande, nos prévisions concernant les réductions de valeur sur crédits pour l'exercice complet 2018 tablent sur une libération de provisions nette à hauteur de 100-150 millions d'euros.
3. En ce qui concerne la Belgique, la réforme de l'impôt sur les revenus devrait avoir un impact positif récurrent sur les résultats. L'impact négatif anticipé comptabilisé au dernier trimestre 2017 devrait être entièrement récupéré d'ici 3 ans environ.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content