Les ventes en ligne d'Ahold Delhaize sur les rails

©ANP XTRA

Ahold Delhaize, qui était à la traîne encore l'année dernière, redresse la courbe en 2018. Les résultats du second trimestre de 2018 indiquent que les ventes du distributeur continuent de croître, particulièrement celles en ligne.

Ahold Delhaize fait état, au deuxième trimestre de 2018, de ventes nettes de 15,531 milliards d'euros, conformément aux attentes des analystes (15,47 milliards). Ces ventes sont en hausse de 0,9% à taux de change constant, mais en baisse de 3,7% au taux de change actuel par rapport à la même période de l'exercice précédent (16,121 milliards), impactées par le timing des vacances de Pâques. Le chiffre d'affaires pour la Belgique a augmenté de 1,9% à 1,3 milliard d'euros. 

L'Ebitda opérationnel ajusté est légèrement supérieur aux attentes, à 616 millions d'euros contre 628 millions au second trimestre de 2017, soit une baisse de 2% au taux de change actuel et une hausse de 2,3% à taux de change constant.

Le bénéfice net du distributeur, en progression de 20% à taux de change constant (15,3% taux de change actuel) s'élève à 410 millions d'euros, contre 414 attendus par les analystes. Il était de 355 millions un an plus tôt. Le bénéfice opérationnel sous-jacent a lui augmenté de 6,8% à 35 millions d'euros au deuxième trimestre de l'exercice en cours.

"Au cours du deuxième trimestre de 2018, notre activité a continué à bien performer et nous sommes en bonne voie pour exécuter notre stratégie, en construisant de grandes marques locales et en renforçant nos positions dans nos magasins et en ligne", explique le CEO du groupe, Frans Muller

Concernant les ventes en ligne d'Ahold Delhaize, celles-ci progressent de 23,3%. "La progression de 23% des ventes en ligne nous permet de maintenir notre objectif d'atteindre 5 milliards d'euros de ventes en ligne d'ici 2020", déclare Frans Muller.

La marge opérationnelle sous-jacente du groupe est en hausse de 0,1% à 4,0%, soutenue par les synergies issues de la fusion entre Ahold et Delhaize, qui ont déjà été en grande partie effectuées. 

> Le titre perd plus de 2% à l'ouverture ce mercredi

Le distributeur continue d'investir dans le digital, avec, entre autres, Peapod Digital Labs "qui stimulera l'innovation, l'expertise et accélérera la croissance en créant une infrastructure de commerce électronique partagée pour toutes nos marques aux États-Unis", explique le groupe. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content