analyse

Louis Vuitton remplit les poches de LVMH

©REUTERS

Avec des ventes à 12,5 milliards au premier trimestre, LVMH enregistre une croissance de 16%, au-dessus des attentes des analystes. Merci qui? Louis Vuitton, principal contributeur aux profits du groupe, et son designer Virgil Abloh.

Les sacs Louis Vuitton se vendent comme des petits pains. Enfin presque. La marque a permis, ainsi que les 70 autres détenues par LVMH , au numéro un mondial du luxe d'engranger pour 12,5 milliards d'euros de ventes au premier trimestre.

Une performance supérieure au consensus des agences Bloomberg et Factset, qui tablaient respectivement sur 12,19 et 12,17 milliards d'euros.

Le groupe de Bernard Arnault, qui est le premier du CAC 40 à dévoiler ses résultats trimestriels, a fait état d'une croissance de 16% en données publiées, et de 11% en données organiques. "Le trimestre poursuit les tendances observées en 2018. Toutes les zones géographiques connaissent de bonnes croissances", commente LVMH dans son communiqué

"Le trimestre poursuit les tendances observées en 2018. Toutes les zones géographiques connaissent de bonnes croissances."
LVMH

Sa division la plus importante, celle de la mode et de la maroquinerie, a engrangé 5,1 milliards d'euros de ventes sur le trimestre... soit une croissance organique de 15%, dépassant ainsi les 11% prévus. Le mastodonte Louis Vuitton n'y est pas pour rien, LVMH souligne que la maison "continue sa remarquable progression, dans tous les domaines. Pour répondre à la demande croissante et limiter les ruptures de stocks, un nouvel atelier de maroquinerie a été ouvert en France sur un site pouvant accueillir 500 personnes. Plusieurs autres projets sont en cours", est-il précisé. Autre marque du géant du luxe, Christian Dior Couture "réalise une performance exceptionnelle pour toutes ses catégories de produits et dans toutes les régions", tandis que Fendi, Loewe et Berluti "sont en progression rapide".

"Dans un environnement porteur en ce début d'année, marqué cependant par un contexte géopolitique incertain, LVMH maintiendra une stricte maîtrise des coûts et ciblera ses investissements sur la qualité, l'excellence et l'innovation de ses produits et de leur distribution", relève le groupe.

En 2018, le groupe avait enregistré une année record, avec des ventes totalisant 46,8 milliards d'euros et un bénéfice net atteignant 6,4 milliards.

Vuitton porté par Virgil Abloh

Si LVMH ne divulgue par les chiffres à proprement parlé de son moteur Louis Vuitton, dont la croissance est généralement proche de celle de la division mode et maroquinerie, la maison continue à tourner à plein régime et à gagner des parts de marché grâce à d'importants investissements dans le digital et ses magasins.

Comment expliquer le succès Vuitton? Il tient en un nom: Virgil Abloh, le fondateur de la marque à succès chez les jeunes Off-White, qui signe les collections masculines depuis 2018. Gourou des réseaux sociaux, le créateur a fait des défilés masculins de Vuitton de véritables événements et a élargi la clientèle de la marque.

Lire également

Publicité
Publicité