Malgré un semestre décevant, EVS maintient ses prévisions

Pierre De Muelenaere, président du conseil d'administration d'EVS et CEO ad interim. ©IMAGELLAN

Le début d'année a été difficile pour EVS avec un chiffre d'affaires en berne et un résultat d'exploitation qui chute de 82%. Malgré cela, la société liégeoise est confiante pour le reste de l'exercice.

EVS , le spécialiste des technologies de production vidéo en direct, a connu une première partie d’année difficile. A l’issue du deuxième trimestre, son chiffre d’affaires a fondu de 25% à 21,2 millions d’euros, alors que les analystes s’attendaient à 24,6 millions d’euros. Sur le semestre, la baisse est contenue à 16,5% à 44,1 millions. La marge brute passe de 72,5% à 66,9%.

De son côté, l’Ebit est durement impacté passant de 7,9 millions d’euros à 0,5 million (-94%), soit 2,2 millions en deçà des attentes. Pour les six premiers mois, il chute de 82% à 2,3 millions d’euros.

Petit coin de ciel bleu dans ce bilan morose: grâce à un régime de déductions pour revenus d’innovation en Belgique, le bénéfice net bondit de 52% à 8,4 millions d’euros en ligne avec le consensus des analystes. Il s’élève à 10,6 millions (+16%) pour le premier semestre.

Pas encore de nouveau CEO

“L’industrie de la télévision continue à être compliquée, avec des cycles d’investissements plus longs, et notre performance au premiers semestre 2018 reflète ces conditions" a expliqué Pierre De Muelenaere, le président du conseil d’administration et CEO ad interim d'EVS. On se rappellera qu’à la mi-juillet la CEO du groupe, Muriel De Lathouwer a été poussée vers la sortie. EVS ne dit rien dans son communiqué sur l’état d’avancement de la recherche d’un nouveau directeur général.

Au niveau des perspectives, EVS signale que son carnet de commandes atteignait 44,3 millions d’euros (+18%) au 25 août pour l’exercice en cours et 8,3 millions pour l’exercice 2019 et au-delà.

Prévisions confirmées

Malgré ce début d’année très faible, la société liégeoise maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice. La direction s’attend en effet à une accélération des activités au second semestre de cette année, tirée par une augmentation de la dynamique autour des nouveaux produits, dont la plateforme XT-VIA lancée cet été, signale EVS.

La prévision d’un chiffre d’affaires compris entre 115 millions et 130 millions d’euros pour 2018 est donc confirmée. Le groupe confirme également la croissance modérée des charges d'exploitation en 2018, en plus des indexations de salaires structurelles en Belgique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content