Ontex table sur un mieux pour la fin d'année

Un ouvrier travaille, le 23 janvier 2008 à à Lunel-Viel, sur le site de production d'Ontex. ©AFP

Ontex, le spécialiste des couches et protections périodiques, a souffert au premier semestre de ses résultats en Amérique, ainsi qu'au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et ce, sans compter sur le coût des matières premières et les taux de change contraires. Côté divisions, même si l'entreprise a grappillé des parts de marché sur la période, sa division Babycare a elle aussi affiché un recul.

Nouveau trimestre en demi-teinte pour Ontex  . Le spécialiste des couches et protections périodiques continue à peiner en cette mi-année, même si un léger mieux se fait sentir.

De manière générale, le chiffre d'affaire rapporté est en baisse de 3%, à 1,129 milliard d'euros, sur base identique entre le premier semestre de cette année et la même période en 2017.

En cause, les performances de l'entreprise, côté catégories, au niveau de sa division Babycare (-2,8%) et, côté géographique, sur le marché américain, mais aussi du Moyen-Orient de l'Afrique du Nord, ayant respectivement enregistré des revenus de 2.5% et 8.3% inférieurs à la même période l'année d'avant. Ce que le coût des matières premières et les taux de change contraire n'a fait qu'accentuer.

A contrario, le chiffre d'affaires a profité d'un gain de parts de marché sur les marchés principaux du spécialiste des couches et protections périodiques, avec un hausse de 0,6% des revenus en un an sur les marchés matures et de 11.6% sur les marchés en croissance, notamment russe et d'Europe de l'est qui continuent à croître malgré un environnement "particulièrement concurrentiel", indique la firme. 

Côté ebitda ajusté, le recul est plus marqué au premier semestre, avec un repli de 18.7% entre 2018 et 2017, pour arriver à 117.7 millions d'euros, contre 144.7 millions un an auparavant.

"De bons progrès"

C'est un ensemble résilient de résultats dans des conditions difficiles. Nous avons fait de bons progrès à l'égard de nos priorités pour 2018
Charles Bouaziz
CEO d'Ontex

"C'est un ensemble résilient de résultats dans des conditions difficiles", a déclaré sur ces résultats Charles Bouaziz, CEO d'Ontex. "Nous avons fait de bons progrès à l'égard de nos priorités pour 2018."

En effet, pour répondre à cette situation, l'entreprise a pris différentes mesures côté opérationnel, la première étant d'accélérer les innovations dans le pipeline entre les catégories et les marchés où elle est active. Ensuite, Ontex entend poursuivre une croissance de l'offre aux e-commerçants et aux start-ups, de même que développer de nouvelles capacités dans les couches-culottes pour adultes et bébés et initier la production de sa technologie propre au Brésil. Sur ce dernier point, la consolidation annoncée de cette production devrait déboucher sur une épargne de 7 millions d'euros annuels au niveau de l'Ebit, indique Ontex. "Le revirement opéré commence à porter ses fruits", a commenté Charles Bouaziz.

Résultat, l'entreprise dit en substance s'attendre à un mieux pour la seconde partie de l'année.

Qui de l'offre de rachat de PAI?

Du reste, la période de due diligence faisant suite à l'offre de racaht pour 27,5 euros par action du groupe français PAI Partners se poursuit. De son côté, Ontex souligne qu'il n'y a "aucune certitude qu'une offre soit faite et donc de savoir dans quels termes et si oui ou non elle doit être recommandée au board de directeurs".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content