Perte colossale pour Tesla... mais les investisseurs sont contents

©REUTERS

6.000 Model 3 par semaine dès la fin du mois d'août. C'est ce que prévoit de produire le constructeur américain de véhicules électriques Tesla, qui confirme qu'il atteindra son objectif de rentabilité au cours des deux prochains trimestres de l'exercice en cours.

Grosse perte, excuses et espoirs... La présentation des résultats de Tesla a battu le chaud et le froid.

→ Quid de la production?

Tesla a produit 53.339 véhicules au deuxième trimestre et a livré, au total, 18.449 Model 3. Le total des revenus est passé de 2,79 milliards de dollars à 4 milliards. 

Tesla s'attend à produire 6.000 véhicules Model 3 par semaine d'ici fin août et entre 50.000 et 55.000 véhicules au troisième trimestre de 2018. "Nous visons une augmentation de la production de 10.000 Model 3 par semaine aussi vite que possible", a déclaré le constructeur américain.

Son CEO, Elon Musk, est soumis à une pression intense afin de prouver qu'il peut fournir des chiffres de production constants pour la nouvelle berline, qui a fait face à une multitude de défis de fabrication depuis l'année dernière. La société a toujours nié avoir besoin de lever des fonds, mais plusieurs analystes de Wall Street s'attendent à un changement d'ici la fin de l'année.

→ Quid des finances?

Le constructeur de voitures électriques a enregistré une perte de 717,5 millions de dollars, soit 4,22 dollars par action, pour le deuxième trimestre clos le 30 juin, contre une perte de 336,4 millions de dollars, soit 2,04 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments, Tesla a enregistré une perte de 3,06 dollars par action.

Tesla a terminé le 2e trimestre avec 2,78 milliards de dollars de liquidités. Le flux de trésorerie disponible (cash flow) s'est quant à lui rétréci: -739,5 millions de dollars contre -1 milliard au premier trimestre, hors coûts associés au pôle solaire.

→ Quid des excuses?

Visiblement assagi après plusieurs polémiques, le médiatique patron Elon Musk a su rassurer les investisseurs sur son rythme de production et confirmé être sur la bonne voie pour devenir cette année "durablement" profitable malgré une grosse perte. Habitué des coups de sang et critiqué pour son ton parfois hautain, le dirigeant du constructeur de voitures électriques a même présenté ses excuses aux analystes qu'il avait sèchement éconduits début mai, une énième bévue lourdement sanctionnée en Bourse.

"Je voudrais présenter mes excuses pour avoir été impoli au cours de la dernière conférence téléphonique", a déclaré Musk. Il avait alors qualifié les questions des analystes d'"ennuyeuses" et même indiqué qu'elles "l'emmerd(ai)ent". "Il n'y a vraiment aucune excuse pour les mauvaises manières"

Tout cela semble ravir les actionnaires... Vers 03h30, le cours de Tesla prenait encore près de 10% dans les échanges électroniques suivant la clôture.

La Model 3 de Tesla ©EPA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content