Philips multiplie son bénéfice trimestriel par sept

©Bloomberg

Avec des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes, Philips confirme ses objectifs annuels.

Le géant néerlandais de l'électronique, Philips , publie un bénéfice net multiplié par 7 au premier trimestre 2017. L'an dernier, il a concrétisé sa séparation d'avec son emblématique division éclairage introduite en Bourse en mai 2016.

Le groupe a dégagé un bénéfice net de 259 millions d'euros entre janvier et mars, nettement supérieur aux 154 millions d'euros attendus par le consensus d'analystes.

Le bénéfice net s'était établi l'année dernière à la même période à 37 millions d'euros, en baisse de 63% suite notamment à une augmentation des taxes liées à la scission alors prévue de Philips Lighting.

Le chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2017 est de 5,7 milliards d'euros, en hausse de 3,6% grâce à une hausse des ventes du secteur de l'équipement médical (3%) "malgré la constante volatilité des marchés", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le résultat d'exploitation ajusté (EBITA) a bondi de 18,2% à 442 millions d'euros, soit 7,7% des ventes, en hausse de 90 points de base.

Philips a confirmé ses objectifs pour 2017 et continue de tabler sur une hausse des ventes de 4 à 6% et une amélioration d'environ 100 points de sa marge opérationnelle par an.

"Nous nous attendons à des améliorations opérationnelles approfondies et à une croissance des ventes à périmètre comparable concentrée en fin de période", a déclaré le directeur exécutif Frans van Houten, cité dans le communiqué.

Devenu spécialiste de la santé et du bien-être, le groupe, qui avait vendu sa première ampoule quelques années après sa fondation en 1891, a introduit à la bourse d'Amsterdam fin mai une première tranche de son emblématique branche Philips Lighting, levant ainsi 750 millions d'euros.

Alors qu'il détenait encore 71,23% en janvier, Philips a vendu 26 millions d'actions de Philips Lighting le 8 février, réduisant sa part à 55,18% de la branche.

Philips continue par ailleurs, comme annoncé en janvier, d'être "en discussions concernant une affaire civile avec les autorités judiciaires américaines, représentant la Food and Drug Administration (FDA) américaine, suite à des inspections passées, durant et avant 2015, se concentrant principalement sur le secteur de défibrillateurs externes aux Etats-Unis".

Philips a confirmé ses objectifs annuels.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés