Publicité
analyse

Pourquoi Barco grimpe après des ventes décevantes?

L'action Barco reprise dans le Bel 20 a grimpé jusqu'à 7% ce mercredi matin dans la foulée de ses résultats trimestriels. ©BELGA

Alors que le chiffre d’affaires trimestriel de Barco est inférieur aux attentes, plusieurs éléments expliquent le bond de 7% observé ce matin en bourse. Les voici.

Ce n’était pas gagné d’avance à la lecture du communiqué de Barco portant sur ses résultats du premier trimestre. Mais le marché a décidé de voir le bon côté des choses: le titre grimpait de 7% en matinée.

Le bon côté? Le groupe spécialisé dans les technologies de l’image a annoncé le maintien de son dividende de 2,65 euros par action et accessoirement son projet de division du titre par sept.

Autre point positif. Si les nouvelles commandes, qui s’élèvent à 253,7 millions, se contractent de près de 6%, elles se révèlent supérieures à ce que les analystes financiers attendaient, soit 238 millions d’euros. 

Déception du mix

Les ventes dégagées au premier trimestre, par contre, ne donnent pas entière satisfaction. A 235,7 millions d’euros (-3%), elles sont inférieures au consensus. "Le mix des revenus est le point le plus négatif, note Marc Hesselink d’ING ("acheter"; 190 euros). Et cela dans la mesure où la division la plus rentable, 'Entreprise', est largement en dessous des attentes." Ici, les ventes ont chuté de 22% à 67,2 millions d’euros alors que pour les pôles "Divertissement " et "Healthcare", elles, ont progressé respectivement de 6% et 11%.

"La question clé sera le timing des reports d’investissements chez les clients dans la seconde moitié de l’année."
Stefaan Genoe
Analyste chez Degroof Petercam

Plus important: Barco a retiré ses prévisions pour 2020 - croissance de 6% environ du chiffre d’affaires - sans en donner d’autres.

Il faudra attendre la publication des chiffres semestriels, en juillet, pour obtenir une nouvelle guidance pour l’ensemble de l’exercice. En attendant, le groupe a déjà prévenu qu’il tablait pour les six premiers mois de l’année sur une baisse de ses revenus comprise entre 10 et 15%.

Confort pour la guidance

Cela correspond à un chiffre compris entre 422 millions et 446,8 millions,a calculé Guy Sips de KBC Securities ("acheter"; 195 euros) alors que le marché tablait sur un chiffre de 424,4 millions. "La guidance apporte un certain confort", souligne l’analyste d’ING, "car le consensus se situe dans le bas de la fourchette de Barco". Un autre point qui peut donc expliquer la bonne tenue de l’action ce mercredi…

2,65
euros
Barco a décidé de maintenir la distribution d'un dividende de 2,65 euros par action.

Chez Kepler Cheuvreux ("acheter"; 190 euros), on reste confiant sur un horizon plus lointain. "Nous ne voyons pas encore de signe que l’histoire à long terme ne soit plus intacte. A court terme, cependant, cela peut s’avérer plus difficile que nous ne l’avions anticipé."

"La question clé sera le timing des reports d’investissements chez les clients dans la seconde moitié de l’année", souligne-t-on du côté de Degroof Petercam ("conserver"; 165 euros). La visibilité sur le deuxième semestre reste très faible."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité