Pourquoi le marché boude les solides résultats de Barco

©REUTERS

Malgré des chiffres semestriels en hausse, tant au niveau des ventes que de l’Ebitda et de sa marge, l’action Barco a perdu plus de 4% en matinée.

On dirait bien que l’enfant chéri de la Bourse de Bruxelles ne soit plus autant adulé qu’au premier semestre au cours duquel son action s’est envolée de 90%.

L’action Barco a perdu en effet jusqu’à 4,3% en matinée à 179,6 euros dans la foulée des résultats des six premiers mois de l’année.

Pourtant, les chiffres dévoilés avant Bourse sont solides et même supérieurs aux attentes des analystes en ce qui concerne l’Ebitda qui affiche un bond de 31% à 67,6 millions d’euros avec une marge en progression à 13,6%.

Pour les ventes, par contre, petite déception. Elles s’affichent en hausse de 8,3% à 496,4 millions d’euros alors que le consensus de Bloomberg les attendait à 512 millions d’euros. Un autre consensus les évaluait à 501 millions d’euros.

Prévisions maintenues

Pas de quoi justifier ce coup de mou en Bourse pourtant. Le marché s’attendait peut-être à des chiffres plus costauds encore et/ou à voir le groupe relever, une nouvelle fois, ses prévisions pour l’exercice en cours, comme ce fut le cas lors de la publication de son trading update du 1er trimestre.

A la mi-avril, les prévisions de croissance des ventes de Barco sont en effet passées de 5% environ ("mid single digit") à entre 5 et 9% ("mid to high single digit"). Il n’en fut rien cette fois. Elles ont été simplement maintenues. Pour la marge Ebitda, Barco vise désormais une performance en ligne avec celle du premier semestre.

Et donc, en l'absence de catalyseurs, des investisseurs prennent sans doute leur bénéfices.

Objectifs de cours relevés

Pour différentes raisons, Stefaan Genoe de Degroof Petercam juge que cette prévision de marge est "prudente". Il va revoir à la hausse ses estimations pour l’année en cours et voit de la marge pour la poursuite de l’amélioration l’an prochain. L'analyste a relevé son objectif de cours à 215 euros contre 180 euros avant. Sa recommandation reste à "acheter".

"Target" amélioré également par Guy Sips de KBC Securities qui passe de 175 euros à 195 euros. Le conseil est à "accumuler". Il va ajuster ses prévisions de croissance des ventes pour 2019 actuellement à 5,5% et celles de la marge Ebitda (+13,4%). Il souligne que la surprise positive du bilan semestriel de Barco se situe au niveau de la rentabilité avec un Ebitda et une marge supérieurs à ses attentes.

Pas de changement, en revanche, chez ING ("acheter"; 200 euros) et chez Kepler Cheuvreux ("acheter" ; 206 euros) où l’on trouve que la "guidance" est quelque peu conservatrice.

Lire également

Publicité
Publicité