Proximus en bonne voie pour réaliser ses objectifs

©Photo News

A l'issue du premier trimestre, Proximus a vu son Ebitda croître de 1,1% à 454 millions d'euros. Il est supérieur aux attentes. Celui de la filiale BICS est en augmentation de 5,1%.

Proximus a clôturé le premier trimestre de 2018 sur un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,441 milliiard d'euros, en recul de 0,2 % par rapport à l'année précédente et en ligne avec les attentes des analystes. Le chiffre d'affaires domestique a augmenté de 0,9 % en glissement annuel. BICS, la filiale internationale de Proximus, a enregistré, pour sa part, une baisse de son chiffre d'affaires de 3,9 % au premier trimestre par rapport à la même période de 2017.

L’opérateur télécoms signale qu’il a continué à attirer de nouveaux clients pour ses principaux produits grâce au succès de ses offres Tuttimus et Biz All-in. À la fin mars 2018, 404.000 clients avaient opté pour ces offres. Le groupe a clôturé le trimestre avec des parts de marché de 46,6 % pour le haut débit et de 42,7% pour le Mobile Postpaid.

Je suis fière des bons résultats réalisés par Proximus au premier trimestre. Nous avons réussi à augmenter le nombre de clients, notre chiffre d'affaires domestique et notre Ebitda du groupe et ce, malgré un contexte plus compétitif.
Dominique Leroy
CEO de Proximus

Ebitda supérieur aux attentes

De son côté, l’Ebitda atteint 454 millions d’euros, en hausse de 1,1% et supérieur aux attentes du marché (444,3 millions). BICS, pour sa part, a enregistré un Ebitda de 35 millions d’euros en augmentation de 5,1%. Il affiche une marge directe de 77 millions d’euros, soit une augmentation de 18,8% y compris la contribution de TeleSign consolidée depuis novembre 2017.

Le cash-flow libre, par contre, se révèle nettement moins élevé à 78 millions d’euros contre 173 millions un an plus tôt. Cette situation s'explique principalement par la hausse des liquidités payées pour les investissements et l'augmentation des besoins en fonds de roulement. Proximus a investi 221 millions d’euros au premier trimestre.

Le groupe de télécoms affirme être en bonne voie pour réaliser ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2018, à savoir une légère hausse de l’Ebitda et un chiffre d'affaires domestique pratiquement stable. Il envisage des investissements totaux annuels d'un milliard d’euros, abstraction faite de ventes aux enchères potentielles de spectre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content