Solvay chute en Bourse après son avertissement sur résultats

Ilham Kadri, la nouvelle CEO de Solvay, doit faire face à des conditions de marché défavorables. ©BELGAIMAGE

Solvay fait face à une conjoncture difficile. Le groupe chimique belge s'attend désormais à une croissance de son Ebitda annuel "stable à modestement négative". 2019 risque bien d'être plus difficile que prévu... L'action baisse sur Euronext.

Cela n'a pas été un exercice trimestriel facile pour Solvay : les volumes ont baissé de 2,7%, et ce recul se marque dans les secteurs de l'auto, de l'électronique, du pétrole et du gaz. Les coûts fixes ont augmenté. Mais les prix nets positifs ont compensé ces difficultés.

Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 3,2% sur un an, à 2,571 milliards d'euros, grâce aux effets de change. A périmètre et change constants, il est plutôt stable, à +0,5%. Le bénéfice net progresse de 18% à 289 millions d'euros.

Solvay affiche un Ebitda en hausse de 2%, mais cette progression est due aux effets de change. L'Ebitda sous-jacent progresse de 2,4% et la marge d'Ebitda sous-jacent s'établit à 22%. 

Pour la CEO, Ilham Kadri, ces résultats s'avèrent "conformes" aux attentes, "compte tenu des conditions macroéconomiques défavorables". Elle fait là allusion aux secteurs de l'automobile, du pétrole, du gaz et de l'électronique. A noter que le secteur de l'aéronautique s'est, lui, inscrit en croissance.

Le free cash flow aux actionnaires est négatif (à cause des phasages de fonds de roulement et des stocks plus élevés que prévu). La dette nette sous-jacente a progressé à 5,8 milliards d'euros, contre 5,5 milliards en début d'année.

Pour la suite, Solvay ne s'attend pas à un redressement rapide: "les conditions de marché qui se sont détériorées depuis le mois de février devraient perdurer au second trimestre", explique le groupe, qui prévoit désormais:

  • une croissance de son Ebitda annuel "stable à modestement négative", à périmètre et change constants
  • un free cash flow de 490 millions d'euros

Pour rappel, dans le cadre de la publication de ses résultats annuels 2018, Solvay misait sur des conditions de marché "favorables" pour 2019, avec une croissance modérée dans les quatre secteurs qui sont finalement à la peine en ce début d'année. Il prévoyait une "croissance 2019 modeste".

Réorganisation de la structure

Solvay annonce aussi la simplification et la réorganisation de la structure et des responsabilités de son comité exécutif. Le but: accélérer la création de valeur.  

Le comité exécutif sera simplifié et comptera six membres, une fois le nouveau DRH nommé. Les membres seront responsables de l’exécution de la stratégie et des performances financières des activités dont ils ont la charge, en mettant l’accent sur le retour sur investissement et sur une allocation efficace des ressources. Ils créeront et dirigeront également un certain nombre de nouvelles plateformes d’innovation.

Augusto Di Donfrancesco dirigera les activités Speciality Polymers et Composite Materials ainsi que la plateforme Thermoplastic Composite.

Hua Du dirigera les activités Novecare, Technology Solutions, Special Chem, Silica ainsi qu’une nouvelle GBU regroupant Coatis et Fibras.

Vincent De Cuyper dirigera les activités Soda Ash, Peroxides et Aroma Performance ainsi que les fonctions industrielle, Supply Chain, Procurement et Solvay Business Services.

Karim Hajjar conservera ses fonctions de directeur financier de Solvay. 

Lire également

Publicité
Publicité