Solvay cloué au sol par les effets de change

Jean-Pierre Clamadieu, CEO de Solvay. ©BELGA

L'Ebitda sous-jacent de Solvay pour le premier trimestre s'est contracté de 3% à 533 millions d'euros. A périmètre et taux de change constants, il grimpe de 9%. Solvay a confirmé ses prévisions pour 2018.

Pour le décollage de Solvay, il faudra encore patienter quelque peu. Le groupe chimique belge est resté cloué au sol par les effets de change. A l’issue du premier trimestre, Solvay a dégagé un chiffre d’affaires en repli de 3% à 2,492 milliards d’euros ce qui est très légèrement inférieur aux attentes des analystes. A périmètre et taux de change constants, il affiche une croissance de 6% grâce à la hausse des volumes. Les effets de change ont eu un impact négatif de 7%. Même topo pour l’Ebitda sous-jacent qui se contracte de 3% à 533 millions d’euros (+9% à périmètre et changes constants) et s’inscrit sous les attentes de 541 millions d’euros. La marge reste à 21%.

“L’Ebitda de Solvay a progressé de 9% à périmètre et taux de change constants au premier trimestre grâce à la croissance soutenue des volumes sur les segments Advanced Materials et Advanced Formulations" a commenté Jean-Pierre Clamadieu, le CEO de Solvay dans un communiqué. Le premier segment a dégagé un Ebitda sous-jacent de 288 millions d’euros (-1%) et pour le second il s’est élevé à 118 millions d’euros (-7%). Les activités "Performance Chemicals " ont engendré un Ebitda sous-jacent de 177 millions (-8%).

Le cash-flow libre des activités poursuivies atteint, pour sa part, 105 millions d’euros contre 168 millions un an plus tôt.

Au final, le bénéfice sous-jacent se contracte de 3,4% passant de 256 millions d’euros à 247 millions.

Prévisions confirmées

Solvay a profité de l’occasion pour donner quelques chiffres sur son plan de transformation annoncé il y a peu et qui concerne 600 postes. Il se matérialisera par une contribution récurrente à l’Ebitda annuel de 150 millions d’euros à l’horizon de trois ans. Une provision actuelle pour restructuration de 134 millions d’euros a, en outre, été constituée au premier trimestre.

Le groupe chimique qui ne donne pas de prévisions pour le trimestre en cours a toutefois confirmé celles pour l’ensemble de l’exercice avec une croissance organique de l’Ebitda de 5% à 7% à taux de change et périmètre constants.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content