Solvay table sur une "croissance modeste" en 2019

Le CEO de Solvay, Jean-Pierre Clamadieu passe le flambeau à Ilham Kadri le 1er mars. ©Photo News

Le groupe chimique Solvay a dégagé des résultats trimestriels en ligne avec les estimations. Son bénéfice net annuel, le dernier de l'ère Clamadieu, grimpe de 16% à 1,09 milliard d'euros.

Solvay a dégagé à l’issue du 4e trimestre un chiffre d’affaires et un Ebitda grosso modo en ligne avec les attentes des analystes. Le premier atteint 2,57 milliards d’euros (+3,8%) et le second 506 millions (+2,5%). La marge s’est un peu contractée à 19,6%.

Sur l’ensemble de l’année, les ventes progressent de 1,3% à 10,26 milliards d’euros tandis que l’Ebitda sous-jacent reste stable à 2,23 milliards d’euros avec une marge de 21,7%. Le cash-flow des activités poursuivies affiche une hausse de 6,1% à 830 millions d’euros.

Dividende en hausse de 4,2%

Le bénéfice net sous-jacent, pour sa part, grimpe de 16% à 1,09 milliard d’euros ce qui permet de distribuer un coupon de 3,75 euros par action (+4,2%). Un dividende brut final de 2,31 euros sera mis en paiement le 23 mai.

A périmètre et change constants, les trois pôles du groupe de chimie de spécialités ont enregistré une hausse de leur Ebitda. Avec l’impact du périmètre et des devises, par contre, il est en léger recul.

Pour le plus important, celui des matériaux avancés (composites, entre autres), la progression atteint 3,1% à 1,2 milliard d’euros. Le gain le plus net (+8,1%) revient aux formulations avancées à 521 millions d’euros tandis que les "performance chemicals" (carbonate de soude, notamment) progressent de 1,6% à 729 millions d’euros.

Ilham Kadri reprend le flambeau

"Solvay a une nouvelle fois généré en 2018 une croissance organique de son Ebitda supérieure à 5 %, tirée en particulier par la croissance des applications liées à la mobilité durable et aux ressources naturelles" a souligné Jean-Pierre Clamadieu, le CEO de Solvay qui passera le flambeau, le 1er mars, à Ilham Kadri. "Cette performance et la transformation du groupe nous ont permis de dépasser les objectifs financiers et extra-financiers annoncés en 2016."

Croissance modeste

Pour l’exercice en cours, Solvay se garde bien de donner des prévisions chiffrées dans son communiqué. Il anticipe des conditions de marché favorables bien que la croissance sera probablement modérée dans les secteurs de l'automobile, de l'électronique et du pétrole et du gaz.

Le chimiste prévoit ainsi une croissance 2019 modeste, plus prononcée dans la seconde moitié de l'année, le premier trimestre étant attendu au même niveau que l'an dernier. Par ailleurs, le groupe entend poursuivre son désendettement grâce à une solide génération de cash-flow libre opérationnel.

Lire également

Publicité
Publicité