Ter Beke très proche d'un nouveau rachat

©Dominic Verhulst

Après l'acquisition de Stefano Toselli et Pasta Food Company, Ter Beke est en négociations très avancées pour reprendre une "business unit" d'un groupe néerlandais.

Le groupe alimentaire Ter Beke mène actuellement des négociations très avancées pour le rachat de la "business unit fresh" de Zwanenberg Food Group. Cette division produit et vend des charcuteries fraîches tranchées, des délicatesses et blocs artisanaux dans ses sites de production à Aalsmeer, Borculo et Zoetemeer, aux Pays-Bas.

Cette potentielle reprise cadre parfaitement dans l’ambition formulée par le groupe Ter Beke: devenir le leader incontesté du marché au Benelux, explique le groupe belge dans un communiqué. En termes de chiffre d’affaires, Ter Beke doublerait quasiment d’un coup les ventes aux Pays-Bas. Aucun chiffre n’a été communiqué à ce stade. Les deux parties espèrent pouvoir achever cette acquisition d’ici la fin de l’année. Ter Beke ne précise pas de quelle façon il compte financer cette acquisition.

Forte hausse des matières premières

Rappelons qu’il y a deux mois, Ter Beke a racheté de façon anticipée Stefano Toselli et Pasta Food Company, des sociétés spécialisées dans les lasagnes. Cela lui a permis de dégager des produits non-récurrents à hauteur de 6,7 millions d’euros dans ses comptes semestriels. Ce qui tombe à pic pour donner un peu de hauteur à la "bottom line" du compte de résultats qui a subi une pression de la marge en raison des " hausses considérables et inattendues des prix des matières premières".

Le bénéfice net est en effet en hausse de 41% à 10,1 millions d’euros alors que le résultat d’exploitation courant (Rebit) chute, pour sa part, de 33% à 6,7 millions d’euros. Le Rebitda s’élève à 14,4 millions d’euros (-27%).

De son côté, le chiffre d’affaires du semestre affiche une progression de 6,1% à 217,3 millions d’euros. Celui de la division charcuterie a augmenté de 6,5% (+9,3 millions d’euros) et celui du département plats cuisinés s’est amélioré de 5,4% (+3,3 millions).

Pour l’ensemble de l’année, Ter Beke estime que son résultat dépassera celui de 2016.

©Ter Beke

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés