Trésorerie de 20,3 millions d'euros pour Bone Therapeutics

©Bone Therapeutics

La biotech Bone Therapeutics donne quelques infos concernant son 4e trimestre et se montre optimiste pour cette année, en l'attente de la publication de plusieurs résultats d'études.

Bone Therapeutics publiera ses résultats annuels le 16 mars. Mais la société publie déjà un point sur ses avancées lors du 4e trimestre 2016.

Côté chiffres

Elle a clôturé le trimestre avec une position de trésorerie de 20,3 millions d’euros, ce qui est conforme à ses attentes, dit-elle. La consommation nette de trésorerie s'élève à 13,3 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice annuel, contre 15 millions d’euros en 2015 (hors coûts liés à l’introduction en bourse, s’élevant à 1,1 million d’euros).

Pour rappel, la biotech a obtenu un financement non dilutif de 2,3 millions d'euros de la part de la Région wallonne.

Côté opérationnel

Thomas Lienard ©Anthony Dehez

"Des avancées cliniques significatives ont de nouveau été franchies au cours de la période. En particulier, les données très encourageantes de l’étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec Allob ont renforcé notre confiance dans la capacité de notre approche unique à régénérer les cellules osseuses dans une série d’applications orthopédiques et osseuses", explique Thomas Lienard, le directeur général nommé en octobre dernier suite à la démission d’Enrico Bastianelli.

A l'avenir, le développement de ce traitement s'effectuera dans les domaines où les besoins non satisfaits sont les plus importants, explique Bone Therapeutics, "c’est-à-dire les domaines couverts par nos programmes les plus avancés en fusion vertébrale et en fractures avec retard de consolidation. Nous anticipons ainsi plusieurs annonces relatives à ces programmes en 2017."

La société ne poursuivra plus le développement clinique d’Allob dans l’ostéoporose sévère sans la présence d’un partenaire.

 

Les perspectives

"Nous anticipons ainsi plusieurs annonces relatives à ces programmes en 2017, suite à l’obtention de données clés que nous sommes impatients de pouvoir recueillir", signale le directeur général.

Au second semestre, Bone Therapeutics prévoit ainsi de publier les données d’efficacité clinique pour l'Allob utilisé dans le cadre des fractures avec retard de consolidation et dans la fusion vertébrale.

La biotech compte aussi finaliser le recrutement pour l’évaluation intermédiaire de l’étude clinique de Phase I/IIA avec l'Allob dans les fractures avec retard de consolidation, dont les résultats devraient être présentés au second semestre 2017. Toujours pour ce traitement, elle envisager de publier les données de la première cohorte de 16 patients de l’étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale.
Enfin, Bone Therapeutics devrait publier un point sur le recrutement des patients de l’étude clinique de Phase III dans l’ostéonécrose.

"Dotés d’un portefeuille unique, d’une stratégie pertinente d’allocation optimale de ressources et de l’excellence de notre équipe de dirigeants et de scientifiques, nous abordons 2017 avec un enthousiasme et une confiance réaffirmés", commente Thomas Lienard.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés