Umicore chiffre ses ambitions pour 2017

©Umicore

Le spécialiste belge de la technologie des matériaux table sur un résultat opérationnel récurrent compris entre 355 millions et 385 millions d'euros pour l'exercice en cours.

Umicore a dégagé, à l’issue du premier trimestre 2017, des revenus issus des activités continuées en hausse de 13%. La spécialiste de la technologie des matériaux ne donne pas le montant exact mais précise qu’il s’agit là d’une forte croissance, en particulier dans les activités liées à la mobilité propre.

Voici un bref tour d’horizon par division:

  • Chez Catalysis (catalyseurs automobiles), les revenus ont progressé de 9%, en grande partie grâce à la croissance des ventes de catalyseurs diesels destinées tant aux véhicules légers qu’aux poids lourds.
  • La hausse de 29% des revenus d’Energy & Surface Technologies (matériaux pour batteries rechargeables dans le secteur auto) s’explique surtout par la forte croissance des ventes de matériaux cathodiques pour batteries rechargeables dans le segment du transport.
  • Les revenus de Recycling (recyclage de batteries et métaux) ont augmenté de 4%, reflétant la croissance de l’ensemble des activités.

Umicore signale que le programme visant à tripler la capacité de production des matériaux cathodiques en Chine et en Corée d’ici à la fin 2018 est en cours. Les nouvelles capacités seront progressivement mises en service à partir du second semestre 2017.

Prévisions 2017

Pour l’ensemble de l’année, Umicore table sur un résultat opérationnel (Ebit) récurrent compris entre 370 millions et 400 millions d’euros. Hors activités non-continuées, cela équivaut à une fourchette allant de 355 millions à 385 millions d’euros soit une augmentation comprise entre 11% et 20% par rapport à 2016.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés