Un avenir clément s'annonce chez Mithra

©Lieven Van Assche

Mithra annonce d'importants "milestones" cette année pour le développement de ses produits Donesta et Estelle.

L'avenir s'annonce positif pour Mithra . "À partir de 2018 et au-delà, nous prévoyons une croissance significative de nos revenus, au vu du potentiel des partenariats E4 (Estetrol) dans les territoires stratégiques que sont les États-Unis et l'Europe." Les recettes récurrentes devraient aussi être générées via la production de produits candidats. Enfin, 2018 sera marquée par d'importants résultats d'études cliniques pour le Donesta et Estelle.

• Pour le Donesta, une thérapie hormonale de nouvelle génération, les premiers résultats de la phase II de détermination de la dose en Europe sont attendus à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième trimestre de cette année.

Mithra rappelle que les potentiels de cette molécule sont importants dans un marché mondial de la ménopause chiffré à 8,6 milliards de dollars (et qui pourrait atteindre les 16 milliards d'ici 2025).

• Les études de Phase III du contraceptif oral Estelle (E4 Freedom) progressent bien, souligne Mithra dans un communiqué. Les premiers résultats du nouveau produit candidat en contraception sont toujours attendus pour le 3e trimestre 2018 en Europe et en Russie et au 1e trimestre 2019 aux Etats-Unis et au Canada.

• Mithra présentera une étude détaillée sur l'hémostase d'Estelle lors de la conférence ISGE le 8 mars.

• Concernant le Myring, l’anneau vaginal contraceptif, l'autorisation de mise sur le marché européen est attendue au 2e ou 3e trimestre. Un lancement sur le marché est prévu au premier semestre 2019. 

Côté financier, Mithra fait état d'un chiffre d'affaires de 46,25 millions d'euros contre 22,47 millions un an auparavant. Mithra explique cette progression de 106% par plusieurs éléments:

→ Le contrat pour Donesta signé avec le leader japonais Fuji Pharma: 4 millions d'euros
→ L'accord pour Estelle avec Libbs: 15 millions d'euros
→ L'accord de commercialisation pour Myring conclu avec Mayne Pharma: 10 millions d'euros  

"2017 a été une année exceptionnelle pour Mithra au cours de laquelle nous avons réalisé des progrès substantiels dans nos programmes cliniques phares, " souligne François Fornieri, CEO.

Pour l'activité du Benelux, le chiffre d'affaires de Mithra est stable à 16,8 millions d'euros.

La perte d'exploitation s'améliore et passe d'une perte de 36 millions à une perte de 21 millions d'euros. La perte nette reste stable à -35 millions, soit -1,37 euro par action.

La trésorerie au 31 décembre 2017 s'élevait à 36,2 millions contre 45,7 millions en 2016. Pour rappel, elle a été consolidée au moyen d’un placement privé de 26,1 millions en juin dernier.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n