Salah Abdeslam ne fait pas appel de sa condamnation pour la fusillade de Forest

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam. ©EPA

Selon Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, celui-ci ne fait pas appel de sa condamnation à 20 ans de prison pour la fusillade de rue du Dries à Forest.

Salah Abdeslam, dernier survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, a décidé de ne pas faire appel de sa condamnation à 20 ans de prison prononcée le 23 avril par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour la fusillade avec des policiers de la rue du Dries (Forest) en mars 2016, trois jours avant leur interpellation dans le quartier de Molenbeek.

"C'est son choix et je me dois de le respecter."
Sven Mary

Le jihadiste français d'origine marocaine âgé de 28 ans avait un mois pour faire appel de sa condamnation. Il a finalement décidé de ne pas le faire, selon les propos de son avocat Sven Mary, recueillis par la DH. "Son souhait est de ne pas interjeter appel. Je n'ai aucun commentaire à faire. C'est son choix et je me dois de le respecter", a-t-il indiqué.

En ce qui concerne son complice Sofien Ayari, un jihadiste tunisien de 24 ans condamné à la même peine, il n'a pas encore fait part de sa décision.

La perquisition qui avait déclenché cette fusillade, le 15 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Forest, intervenait dans le cadre de l'enquête franco-belge sur le 13 novembre. Quatre policiers avaient été blessés, et un jihadiste algérien tué en couvrant la fuite d'Abdeslam et d'Ayari.

Conformément aux réquisitions du parquet fédéral, ces derniers ont été reconnus coupables de tentatives d'assassinat à caractère terroriste et port d'armes prohibées, et ont écopé de la peine maximale prévue pour les faits jugés.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content