On a cherché (et trouvé) la voiture autonome

©REUTERS

Mis à part Tesla, Audi et les concept cars, la voiture autonome est encore discrète au Salon de l’Auto de Bruxelles. Mais en cherchant un peu, on se rend compte que l’on pourra très bientôt lâcher le volant.

La voiture autonome, c’est le sujet du moment. Entre les promesses de ce véhicule et la réalité, nous avons voulu voir par nous-même ce que les marques proposaient au Salon de l’auto. Après une journée et demie de salon, un premier constat s’impose: entre les voitures conceptuelles futuristes et les voitures exposées pour les badauds, il y a encore un monde de différence.

Nous avons ouvert beaucoup de portières et il a été très difficile de trouver les options semi-autonomes pourtant courantes aujourd’hui sur les véhicules exposés. Pour une raison toute simple, nous revient-il: les marques qui exposent leurs voitures au Salon sont obligées d’afficher le prix du modèle exposé en évidence, quitte à mettre un "à partir de" en plus petit. Les voitures exposées ne sont donc pas suréquipées, ce qui permet d’afficher des prix en grand plus raisonnables. C’est vrai chez les marques généralistes comme Ford, mais aussi sur les Classe E des marques Premium de Mercedes-Benz. Même les versions de Ford plus haut de gamme exposées sur le stand ne sont pas munies des options autonomes.

À la recherche de la voiture autonome

Ce n’est pourtant pas ce qui manque en magasin chez Ford; adaptive cruise control, freinage d’urgence pour protéger les piétons et les cyclistes, détecteur d’angle mort, détecteur de dépassement des lignes, etc. Ford a une panoplie d’options autonomes de niveau 1 et 2, tout comme les autres marques Premium et plusieurs autres marques généralistes.

Autant d’options pratiques, mais qui nécessitent que le conducteur reste attentif à la route et soit prêt à tout moment à reprendre le contrôle du véhicule, même sur autoroute. Ainsi, chez Mercedes, il faut toucher le volant pour que la voiture détecte que vous êtes toujours aux commandes. Comme, légalement, vous êtes toujours responsable une fois le mode automatique enclenché, la voiture vous demandera toutes les trente secondes "seulement" de toucher le volant.

Faire autre chose

Les marques les plus audacieuses permettent également de tenter le dépassement automatique. Sur le stand de Tesla, on le dit sans détour: "On est prêt pour le niveau 3." Ce niveau 3 est celui qui, une fois activé, permet à un conducteur de faire autre chose que de regarder la route. La voiture peut vous demander de reprendre le contrôle, mais vous aurez "le temps" avant de vraiment devoir reprendre le contrôle.

"Le niveau 3 est prêt, il ne manque plus qu’un changement législatif."
Sofie Luyckx
Porte-parole d’Audi Belgique

C’est aussi ce que promet Audi. On nous y explique que la production de série pour l’A8 en niveau 3 autonome est prête. Ils attendent juste que la législation sur la conduite autonome passe au niveau européen avant d’équiper les véhicules mis en vente. Au passage, on y rappelle que tous les systèmes de sécurité (matériels comme logiciels) ont dû être doublés pour assurer une sécurisation optimale de la conduite autonome sur autoroute. Car, détail important: avec le niveau 3, Audi devient responsable en cas d’accident quand la voiture conduit en mode autonome. Ce qu’on ne prend pas à la légère chez Audi.

Les nouvelles Audi A8 achetées aujourd’hui par des clients ne seront donc pas autonomes de niveau 3. Tesla, l’un des pionniers des ces options, propose déjà aux acheteurs de ces véhicules de les commander dans une version prête pour la conduite autonome de niveau 3. Une option qui coûte dans les 4.000 euros. "Une fois que la législation sera adaptée, il suffira de mettre la voiture à jour."

→ Lire également notre article Nous avons regardé la TV en roulant

En attendant, les impatients peuvent tester un petit véhicule autonome au salon. Il fait des allers-retours entre les Palais 11 et 12 de D’Ieteren. Il s’agit d’un véhicule simple et carré qui arpente un trajet préenregistré et qui vise surtout à familiariser le public avec une technologie qui gagne du terrain, à défaut de s’imposer dès demain.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content