294.000 euros de golden parachute pour Mayeur

©BELGA

L’ex bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur a empoché 9.810 euros/mois de prime de sortie parlementaire entre juin 2014 et novembre 2016, pour un total de 294.000 euros. En plus de ses différents autres salaires… Veuillez noter: rien d’illégal.

Yvan Mayeur n’est même plus un clou dans le cercueil socialiste, il est le corbillard tout entier. Il apparaît en effet qu’à côté de son salaire de bourgmestre de Bruxelles-Ville, de ses rémunérations liées à ses mandats dérivés publics (l’intercommunale Vivaqua, par exemple) et privé (Samusocial), Yvan Mayeur a empoché une indemnité de départ de 294.000 euros brut en quittant son job de parlementaire en 2014 alors qu’il était suppléant sur la liste PS à la Chambre des représentants.

Selon nos informations, cette somme lui a été versée mensuellement à partir du mois de juin 2014 et jusqu’au mois de novembre 2016, soit pendant 30 mois. Chaque mois, entre 2014 et 2016, Yvan Mayeur a perçu 9.810,21 euros d’indemnités de départ. Vu qu’il a siégé durant quinze ans au Parlement fédéral, c’est le montant qui lui était dû.

Certains parlementaires ont refusé de toucher leur "golden parachute", surtout quand ils quittent le Parlement pour un autre emploi, mais Yvan Mayeur, lui, l’a empoché. Aujourd’hui, les règles ont été modifiées et partir volontairement avec une indemnité de sortie n’est plus possible. Ainsi le nouveau bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, qui quitte le Parlement bruxellois, pour remplacer Mayeur au mayorat, part-il sans aucune prime.

26.873 €
C’est ce qu’a touché, entre juin 2014 et novembre 2016, Yvan Mayeur chaque mois, entre sa prime de sortie, son salaire de bourgmestre, Vivaqua et le Samusocial.

Pour en revenir aux émoluments de l’ex-bourgmestre Yvan Mayeur, entre juin 2014 et juin 2016, il touchait donc 9.810,21 brut (indemnités de sortie parlementaire), 10.788 euros brut (salaire du bourgmestre de Bruxelles), 4.700 euros brut (intercommunale de gestion de l’eau Vivaqua, en tant que président du Conseil d’administration) et 1.575 euros brut (Samusocial). Pendant cette période, Yvan Mayeur a donc perçu mensuellement la somme de 26.873,21 euros brut.

→Yvan Mayeur ne répond pas aux appels de L’Echo.

Précisons que le paiement des indemnités de sortie du Parlement n’entre pas dans le calcul pour le plafond des 150% du salaire d’un député, un plafond instauré en 1999. Pareil pour ses émoluments au sein du Samusocial puisqu’il s’agit d’une structure de droit privé. Reste à voir si les rémunérations de bourgmestre et chez Vivaqua lui font franchir ce palier. C’est un des points sur lequel va certainement se pencher la commission d’enquête au Parlement bruxellois: ainsi la tutelle régionale pourrait-elle exiger ce qui éventuellement excéderait le plafond des 150%.

Congrès du PS

Politiquement, Yvan Mayeur n’est plus bourgmestre de Bruxelles mais il demeure conseiller communal et en poste au sein de l’intercommunale Vivaqua. La fédération socialiste de Bruxelles fait examiner son cas par une commission de vigilance, ainsi que celui de Pascale Peraïta, ex-présidente du CPAS de Bruxelles-Ville, en vue d’une exclusion. Certains camarades, le carolo Paul Magnette, par exemple, jugent que la procédure de la commission de vigilance prend trop de temps. Il est clair que les boulets Mayeur/Peraïta sont lourds à traîner pour un Parti socialiste qui, ce week-end, tiendra un congrès lié à la gouvernance.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect