La longue descente aux enfers des socialistes bruxellois

©Photo News

Lâchés par le sp.a depuis l’affaire du Samusocial, encerclés par Ecolo ou l’extrême gauche qui leur donnent des leçons de gouvernance, les militants socialistes bruxellois sont au bord de la crise de nerfs.

Le dancefloor est chaud bouillant. Côté flamand, on se pousse pour se déhancher sur l’air de la mauvaise gouvernance joué par le Parti socialiste ces derniers jours et, avec une jubilation non dissimulée, on dégaine les Unes de presse, les analyses et les commentaires vociférant contre ces socialistes francophones "pourris". C’est pratique, ça ne coûte pas cher et puis, ça fait oublier que la gangrène de la mauvaise gouvernance est elle aussi également passée du côté de Gand, par exemple, il n’y a pas fort longtemps. Demandez à Siegfried Bracke.

Il n’est pas question ici de revoir à la baisse les fautes commises par le PS en la matière ces derniers temps – sûrement pas – mais force est de constater que dans la toute récente affaire du Samusocial bruxellois, même les camarades flamands du sp.a ont tiré à boulets (rouges) contre le Parti socialiste. Le sp.a a même été celui qui a débranché la prise "Yvan Mayeur" en refusant de rester dans la majorité communale aux côtés de l’ex-bourgmestre. Résultat: sp.a et PS font désormais bande à part à Bruxelles-Ville. Est-ce là le signe d’une fracture longue et durable entre socialistes du nord et du sud du pays? Oui et non, en fait.

Oui, parce que, très prosaïquement, il y a une telle détestation du PS en Flandre qu’en tapant sur ce clou-là, le sp.a ne peut que mieux se porter.

Non, parce qu’il demeure des liens organiques très forts entre les deux partis, singulièrement à Bruxelles. Le nouveau bourgmestre Philippe Close et le boss du sp.a se connaissent très bien et s’apprécient, liés entre autres par leur passion pour le rock. à la Région, le ministre-président Rudi Vervoort travaille plutôt correctement avec le cheval fou qu’est Pascal Smet. Ajoutez à cela que Crombez a de bonnes relations avec le coming (?) man du PS Paul Magnette. Et que ledit Paul Magnette a, de son côté, une image correcte en Flandre. Qu’il a néanmoins écornée côté flamand en jouant le registre très à gauche sur le Ceta.

Le second effet, c’est la plongée (en apnée) du Parti socialiste, singulièrement de la division incarnée par Laurette Onkelinx. Après avoir dû accepter un nouveau bourgmestre (Close) avec lequel elle n’a que peu d’atomes crochus, après avoir vu le ministre-président Rudi Vervoort progressivement s’affranchir de sa tutelle, elle a désormais été contrainte de nommer Caroline Désir comme cheffe de file du PS au Parlement bruxellois. Désir qui n’est pas à proprement parlé une proche de Laurette Onkelinx.

Dégoût de la base

Un militant PS dit: "On est militant depuis des années, la différence, c’est qu’on peut râler sur Di Rupo, mais tout le monde lui reconnaît le sens du parti. Ici, les gens sont furieux parce qu’ils ont le sentiment qu’on a fait passer un petit groupe d’intérêt privé, la famille, les amis, avant le parti. Et là, avoir laissé partir le sp.a avant 2018, c’est la catastrophe. On est dégoûté." Un haut responsable PS bruxellois: "Ce qui se passe n’est ni normal ni sain et Laurette Onkelinx ne sert personne en faisant semblant de ne pas comprendre où sont les problèmes." Comment Laurette Onkelinx peut-elle espérer rebondir dans la perspective des élections de 2018? Elle qui n’a pas de bastion local – va-t-elle une énième fois se présenter à Schaerbeek?

D’ici là, chaque jour apporte sa peine pour le PS. Lundi, le parquet de Bruxelles a fait diligenter des perquisitions au siège du CPAS et de l’ASBL Samusocial, à la recherche d’éléments probants pour son enquête. Et les textes législatifs visant à installer une commission d’enquête sont rédigés au Parlement bruxellois. Sur le modèle Publifin/Nethys, Ecolo, à l’origine des révélations, a demandé à ce que les mandataires issus de Bruxelles-Ville n’en fassent pas partie pour éviter les conflits d’intérêts. Il faudra également constater si le PS en réclame la présidence.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect