L'Echo des séries | "Osmosis" ou l'amour par algorithme sur Netflix

©Jessica Forde/Netflix

Belle mais superficielle: on n'aura pas trouvé le grand amour avec "Osmosis", la nouvelle production de sciencefiction française de Netflix.

"Osmosis"

Note : 3/5

Créée par Audrey Fauché. France (2019)

Exit Tinder, "Osmosis" vous permet de vous connecter directement à votre âme sœur grâce à un algorithme élaboré, un tatouage interactif et une gélule de nano-robots traquant vos moindres émotions. Bientôt sur le marché, l’application est en phase de test sur une douzaine de volontaires pour qui l’expérience ira bien au-delà des papillons dans le ventre. "Osmosis" est la dernière production française de Netflix et la meilleure à ce jour (une médaille en chocolat pour une série qui suit les pénibles "Marseille" et "Plan Cœur"). D’une beauté froide, l’esthétique d’"Osmosis" est composée de plans fixes aux lumières blanches et bleutées, de profondeurs de champ travaillées, de séquences oniriques plongeant le tout dans une élégance glacée qui, malheureusement, n’a pas beaucoup plus à proposer.

OSMOSIS Bande Annonce (Série Netflix, 2019)

Trop-plein d’ambitions

La prémice assurément prenante, mêlant relations humaines et désincarnation informatique, méritait en effet un meilleur sort que d’être enrobée d’un faste mécanique, qui trahit un trop-plein d’ambitions et fait perdre à l’histoire sa saveur. Comme beaucoup de séries françaises, "Osmosis" ne fait pas confiance à son public qu’elle croit devoir prendre par la main et rassurer à coups de clichés. L’intention est louable, l’intrigue séduisante, mais l’intéressée se regarde le nombril: "Osmosis" restera une histoire sans lendemain.

L'Echo des séries

Retrouvez toute l'actualité des séries décryptée sous l’œil de nos sérivores, Barbara Dupont et Mathieu de Wasseige!

Lire également

Publicité
Publicité