"You vs. Wild", l'aventure dont vous être le héros qui sombre dans un ennui sans fond

©Netflix

"You vs. Wild" est une énième variation sur le thème décidément increvable qui porte Bear Grylls depuis tant d’années, la survie face à l’hostilité de la nature.

Bear Grylls, survivor en chef, baroudeur de la démesure, MacGyver de l’état sauvage capable de se fabriquer une gourde en peau de serpent tué à mains nues, est revenu cette année avec une nouvelle émission sur la plateforme où les reboots se cachent pour mourir: Netflix.

"You vs. Wild" est en effet une énième variation sur le thème décidément increvable qui porte Bear Grylls depuis tant d’années, la survie face à l’hostilité de la nature. Le principe est similaire aux programmes précédents – l’ex-militaire est lâché en milieu menaçant et tente d’y survivre – à un détail près: le spectateur prend les décisions. Sur un modèle identique à "Bandersnatch", l’épisode interactif pionnier de "Black Mirror", la série propose des choix pour remplir les missions assignées, telles que porter secours à une docteure en détresse perdue dans une jungle qu’elle connaît pourtant par cœur, ou approvisionner en médicaments une tribu isolée.

Incapable d’établir une intrigue séduisante dépassant les formules éculées, "You vs. Wild" n’est pas non plus suffisamment excitante (loin s’en faut) pour proposer un dispositif interactif engageant. Alors que grandit l’impression d’être allègrement pris pour une buse par son propre compte Netflix, chaque épisode se conclut par une déclinaison de "félicitations, vous êtes indispensable". Notre ego s’en réjouit, mais on ne retournera pas le compliment.

You Vs. Wild

Lire également

Publicité
Publicité