La Belgique, terre fertile pour les fintechs

L’adoption et l’utilisation des services financiers en ligne et sur mobile sont en forte augmentation. ©AFP

Notre pays offre un contexte favorable à la digitalisation des services financiers et occupe la cinquième place dans le classement des fintechs européennes en termes de transactions. Mais sa marge de progression est encore très large, révèle une étude conjointe de B-Hive et Roland Berger.

Avec 19 investissements réalisés dans des fintechs entre janvier 2016 et août 2017, la Belgique est n°5 européen en termes de deals supérieurs à 750.000 euros et n°9 en termes de montants investis avec un total de 87 millions d’euros, selon une étude réalisée par la plateforme collaborative spécialisée en fintech, B-Hive, en collaboration avec le cabinet spécialisé Roland Berger. Pas mal mais peut mieux faire.

En chiffres

5% | Paiements en ligne

Seuls 5% des Belges utilisent l’application mobile de leur banque pour effectuer des achats en ligne. La majorité préfère utiliser la carte de crédit Visa/MasterCard (32%) ou la carte bancaire Bancontact/MisterCash (28%)

58% | Données  personnelles

58% des gens du Benelux sont prêts à divulguer certaines informations personnelles en échange de services moins chers.

2% | Robot

Seulement 2% des Belges sont prêts à laisser un robot prendre des décisions d’ordre financier à leur place.

36% | Banques

36% des Belges sondés affirment être prêts à changer de banque si celle-ci offre de meilleurs services digitaux.

87 millions € | Investissements

La Belgique occupe la 9e place européenne en termes de montants levés dans les fintechs.

Car si l’on compare la Belgique à d’autres hubs internationaux comme Londres, Zurich ou Paris, davantage d’efforts peuvent être fournis sur le plan de l’environnement régulatoire et du support gouvernemental.

A contrario, le pays réalise de bons scores en termes de proximité des clients, d’expertise et d’innovation.

Un environnement favorable

Si le monde des fintechs belges se porte aussi bien, c’est que la Belgique offre un contexte favorable à la digitalisation des services financiers.

L’adoption et l’utilisation des services financiers en ligne et sur mobile sont en forte augmentation, même s’il y a toujours un énorme gap entre la Belgique et l’Europe.

Certains chiffres sont surprenants: par exemple, seuls 5% des Belges utilisent l’application mobile de leur banque pour effectuer des achats en ligne. La majorité préfère utiliser la carte de crédit Visa/MasterCard (32%) ou la carte bancaire Bancontact/MisterCash (28%).

Les utilisateurs belges se montrent néanmoins ouverts à l’adoption de nouveaux réflexes digitaux, la moitié d’entre eux se disant favorables à de nouvelles technologies qui les aideraient à prendre de meilleures décisions financières.

Un marché attractif

Lancer une fintech en Belgique est de plus en plus facile et nécessite de moins en mois de temps, complète l’étude.

Les opportunités sont d’autant plus nombreuses dans un contexte ultra favorable aux dépenses R&D et grâce au développement soutenu d’une réserve de talents IT ces 5 dernières années.

Silicon Belgium

Les nouvelles technologies peuvent-elles fleurir sur les cendres de notre vieille industrie et faire de la Belgique le pays de l’innovation? Avec le dossier #SiliconBelgium, L'Echo pose la question et passe la tech belge au crible.

Découvrez notre dossier en cliquant ici.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content