Encore un préavis de grève à la SNCB

©Photo News

La CGSP Cheminots s'insurge contre la réforme des pensions et dépose un préavis de grève.

Les prochaines semaines pourraient être torrides sur le rail.

Rappelez-vous, Metisp-Protect, nouveau syndicat de la SNCB, évoquait début mai le dépôt d'un préavis de grève pour plusieurs jours, étalés sur plusieurs semaines. La raison: le manque d'effectifs de la SNCB et les nominations partisanes de la direction.

Cette fois, c'est la CGSP Cheminots qui s'insurge. Elle va déposer un préavis de grève pour protester contre la réforme des pensions.

• Quand? La date n'a pas encore été fixée, mais la grève pourrait se tenir mi-juin.

Ce qui fâche le syndicat socialiste: le recul de l'âge de départ à la pension. La CGSP Cheminots constate "que le remplacement des tantièmes préférentiels par des coefficients de pénibilité va toujours entraîner une prolongation de la durée des années de carrière et/ou une diminution du montant de la retraite", déplore-t-elle.

Le syndicat affirme dès lors être totalement opposé à la réforme "puisque, désormais, plus aucun agent ne pourra partir à la retraite avant 60 ans et toutes les pensions seront revues à la baisse". S'il plaide pour une action intersectorielle, il déposera toutefois déjà un préavis de grève pour son secteur.

La CGSP Cheminots relève en outre "qu'aucune liste des métiers pénibles n'existe et s'insurge contre l'attitude mensongère du gouvernement à ce sujet". La semaine dernière, un accord avait été annoncé au sein du Comité A de la fonction publique sur une liste de métiers pénibles. Une liste présentée comme à prendre ou à laisser par les syndicats. Le gouvernement n'a toutefois pas encore pris de décision à ce stade, parlant plutôt d'une avancée dans les négociations.

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content