L'arrivée de la "Rolls Royce" de la sécurité ferroviaire chamboule Bruxelles

©REUTERS

Le rail se modernise, mais pour cela il faut passer par la case travaux. La jonction bruxelloise "Nord-Midi" à Bruxelles sera inaccessible du samedi 29 avril au lundi 1e mai.

La mobilité à Bruxelles va être fortement perturbée le dernier week-end d'avril. En cause: des travaux de modernisation de la signalisation ferroviaire sur la Jonction Nord-Midi. Infrabel va donc procéder au remplacement de la signalisation électromécanique actuelle par une technologie totalement informatisée, renforçant ainsi la sécurité. "Nous sommes véritablement sur le podium des réseaux européens en terme de sécurité et de modernité", a déclaré vendredi Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel. 

Remplacement des feux de signalisation, des systèmes d'aiguillage mais aussi l'installation et la connexion de 150 kilomètres de câble, voilà pour la partie émergée de l'iceberg. La SNCB va aussi et surtout tirer un trait sur son système historique d'aiguillage dit de "tout relais" (système basé sur des impulsions électriques) pour ouvrir grands les bras au "tout informatique". 

Les travaux commenceront dans la nuit du 29 au 30 avril à minuit et dureront jusqu'au mardi 2 mai. La période de travaux sera fortement rentabilisée puisque les travaux s'effectueront 24h/24, sans interruption. 200 personnes travailleront sur le chantier. Les 24 premières heures seront consacrées aux travaux en tant que tel et les 48 suivantes aux phases de tests. Étant donné que les travaux auront lieu un week-end, les perturbations ne devraient pas trop impacter les navetteurs, contrairement aux touristes. 

Cette coupure est qualifiée d’exceptionnelle en 30 ans. La SNCB compte réduire l'impact sur les voyageurs grâce à 5 mesures:

1. Une déviation des trains en provenance et à destination de la côté

Puisque ces trains ne s'arrêteront pas à Bruxelles-Nord, ni à Bruxelles-Midi, les voyageurs à destination ou en provenance de la côte ne verront pas leur temps de parcours rallongé. Afin de rejoindre Bruxelles-Nord ou Midi, ils pourront prendre une correspondance à Schaerbeek ou Denderleeuw.

2. Une scission de certaines liaisons ferroviaires

La plupart des liaisons ferroviaires qui traversent la jonction seront scindées entre Nord et Midi. Pour traverser la jonction, les voyageurs devront prendre des trains navettes (voir point 3).

3. Une mise en place de trains navettes via une déviation par la ceinture ferroviaire ouest

Entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, trois trains circuleront toutes les heures dans les deux sens via une déviation par la ceinture ouest. Ces trois trains feront également arrêt en gare de Brussels Airport-Zaventem. 

4. Une réduction et une limitation de certains trajets

Le trajet de certains trains seront limités à Bruxelles-Nord, Midi ou l'une des gare avoisinantes. Un nombre limité de premiers et derniers trains ne circulera pas ce week-end là.

5. Voyages gratuits avec la Stib (sur présentation d'un ticket SNCB)

Comme Bruxelles-Central ne sera pas desservie, les voyageurs en provenance ou à destination du centre de la capitale se verront distribuer des titres de transports Stib par les agents de la SNCB et ce, gratuitement. Ces distributions auront lieu dans les halls centraux de Bruxelles-Nord, Central et Midi. 

 

Tous les détails se trouvent ici

La SNCB reste à disposition pour toute question d'itinéraire ou d'horaire via son application, son site, sur les réseaux sociaux, par téléphone et via le personnel de gare.

Bonne nouvelle pour les voyageurs internationaux des réseaux TGV et Eurostar: aucun impact n'est prévu pour eux. Par ailleurs, les Thalys Paris-Amsterdam et Paris-Allemagne rouleront, mais subiront une déviation via la ceinture ouest.

Pourquoi ce plan d'attaque? Parce que la jonction nord-midi, inaugurée en 1952, est un lieu de passage essentiel. Elle mesure 3.574 mètres, 1.200 trains l'empruntent par jour, elle traverse cinq gares et comprend six voies. Au total, un tiers du trafic intérieur emprunte ce tronçon.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content