L'ex-porte-parole de Di Rupo au conseil d'administration de la SNCB

Ermeline Gosselin, ancienne porte-parole d'Elio Di Rupo, remplacera Renaud Lorand au conseil d'administration. ©Photo News

Ermeline Gosselin remplace Renaud Lorand, nommé general manager du service "strategy & legal" à la SNCB. La MR Valentine Delwart vient de démissionner de son mandat aussi.

Du mouvement au conseil d’administration (CA) de la SNCB. Selon nos informations, Ermeline Gosselin (PS), ancienne porte-parole d’Elio Di Rupo (président du PS) au boulevard de l’Empereur pendant 6 ans et jusqu’il y a peu sa cheffe de cabinet à la Ville de Mons, fait son entrée au CA de l’entreprise ferroviaire.

Elle remplace Renaud Lorand, nommé récemment general manager du service "strategy & legal". C’est donc une proche du bourgmestre de Mons qui va siéger au CA de la SNCB pour le PS. Elle siège aussi comme administrateur au CA de la Loterie nationale.

"Je suis impressionnée d’arriver dans une structure aussi importante pour la mobilité en Belgique."
Ermeline Gosselin

"Dans un premier temps, je vais surtout écouter et apprendre. Je suis impressionnée d’arriver dans une structure aussi importante pour la mobilité en Belgique. J’espère y apporter toute l’expérience que j’ai acquise durant mon parcours à différents postes", nous a confié Ermeline Gosselin, désormais cheffe de cabinet de la bourgmestre de Soignies Fabienne Winckel (PS).

Au comité d’audit de la SNCB, c’est Martine Durez qui remplacera Renaud Lorand. L’arrivée d’Ermeline Gosselin vient télescoper un nouveau départ qui a été acté récemment au conseil de la SNCB.

La couleur politique du top management de la SNCB et d'Infrabel

Retrouvez la fiche complète des dirigeants et administrateurs en cliquant ici.

 

Valentine Delwart (MR) s’en va

Selon des sources proches du dossier, Valentine Delwart, secrétaire générale du MR, a remis sa démission la semaine dernière en tant qu’administratrice du transporteur ferroviaire. Il nous revient qu’elle voudrait se ménager du temps dans la campagne pour les communales d’octobre 2018. Valentine Delwart est actuellement échevine à Uccle (Finances, Action sociale, Emploi, Jeunesse, tutelle sur le CPAS, etc.).

Le successeur de Valentine Delwart sera sans doute un proche de Charles Michel ou d’Olivier Chastel.
.

Le nom de son remplaçant (ou de sa remplaçante) demeure encore très confidentiel, il ou elle sera probablement une personne de l’entourage du Premier ministre Charles Michel ou du président du MR Olivier Chastel.

Il y a quelques semaines, Valérie Leburton (cdH) a donné sa démission pour raisons d’ordre privé. Elle a été remplacée par Isabelle Jeurissen, membre du comité de direction de la Société wallonne des eaux (SWDE).

©Mediafin

Mandats bien rémunérés

Le mandat d’administrateur à la SNCB et celui à la Loterie nationale ainsi que celui à la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI) sont considérés par des observateurs comme de "beaux mandats", mais ils demandent beaucoup d’implication aussi dans le travail à faire.

Taux de présence de 91%

Selon le rapport annuel de 2016, le taux moyen de présence des administrateurs à la SNCB aux réunions du CA est de 90,6%. La rémunération annuelle d’un administrateur de la SNCB est constituée d’une partie fixe brute (13.600 euros) et d’une partie variable liée aux jetons de présence (500 euros par conseil, 400 euros par réunion des autres comités).

"Je suis impressionnée d’arriver dans une structure aussi importante pour la mobilité en Belgique."
Ermeline Gosselin

Il perçoit aussi une indemnité annuelle de 1.200 euros pour frais de fonctionnement. La rémunération est plus élevée pour le président du CA (mandat exercé actuellement par le MR Jean-Claude Fontinoy). Elle comprend un fixe brut de 39.200 euros et une partie variable liée aux jetons de présence (500 euros par conseil, 400 euros par comité auquel il participe). Il perçoit une indemnité annuelle pour frais de fonctionnement de 2.400 euros et a une voiture de service à sa disposition.

A la Loterie, l’administrateur a touché en 2016 un fixe de 1.250 euros par mois (2.500 euros pour le président) et 500 euros de jeton de présence (750 euros pour le président).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content