Quelles solutions pour les voyageurs affectés par les suppressions de trains?

©BELGA

De nombreux voyageurs seront touchés par les suppressions de trains P imposées par les travaux de rénovation de l'infrastructure ferroviaire bruxelloise. Plusieurs solutions sont déjà envisagées pour les lignes affectées.

Afin de renouveler les équipements de signalisation et les aiguillages au sud de la gare de Bruxelles-Midi, Infrabel va verrouiller 30% des aiguillages dans la zone du 14 octobre au 8 novembre. Il va donc falloir réduire le trafic dans la zone. Comment? Infrabel a demandé à la SNCB de supprimer chaque jour, durant cette période, une centaine de trains qui traversent Bruxelles.

Les navetteurs vont être directement impactés. Un navetteur sur quatre verrait son train supprimé. Ce sont les trains P vers la capitale qui seront concernés. Quelles solutions seront mises en place? 

Environ 1.200 trains circulent chaque jour sur l'axe Nord-Midi de Bruxelles très fréquenté. Cela signifie qu'il faudra trancher pour certains trains (L, IC ou P-trains).
Infrabel


D’ici à la mi-août, un groupe de travail va analyser les alternatives. Mais voici ce qu'on sait déjà:

  • selon les plans actuels, la SNCB pourra détourner au maximum 20.000 voyageurs, sur les 68.000 concernés, via les gares Bruxelles-Schuman, de Schaerbeek ou de l'Ouest;
  • d'autres voyageurs seraient amenés à devoir embarquer dans les trains IC, qui seront donc pleins à craquer. 
Le top management très politique du rail belge

"Environ 1.200 trains circulent chaque jour sur l'axe Nord-Midi de Bruxelles très fréquenté. Cela signifie qu'il faudra trancher pour certains trains (L, IC ou P-trains). L'offre doit être adaptée à la capacité disponible", selon Infrabel.

Un calendrier mûrement réfléchi

Le gestionnaire du réseau ferroviaire insiste sur le fait que le calendrier des travaux a été mûrement réfléchi. "Cette période a été choisie pour les deux longs week-ends à venir, ceux du 1er novembre et du 11 novembre. Mais aussi parce que les conditions météorologiques, comme la neige par exemple, ne poussent pas les voyageurs à prendre le train."

Lire également

Publicité
Publicité