Un train supprimé suite à une fête à la SNCB

©BELGA

La semaine passée, un train international a été supprimé suite à une fête de départ à la pension. Le train suivant avait une demi-heure de retard, faute de personnel pour assurer la mise en ordre. La SNCB enquête, mais ces incidents font tache auprès d'une entreprise qui veut mettre la satisfaction du client au coeur de sa stratégie.

D'un côté, une compagnie ferroviaire qui affirme que le client doit être le point central de sa stratégie. De l'autre, des navetteurs qui se plaigne de retards récurrents, d'annulations, de manque de places assises dans les trains...

Et puis, l'on apprend qu'un train a été supprimé suite à une fête de départ à la pension.

©Photo News

Cela s'est passé la semaine dernière, à Forest. Un départ à la pension à la SNCB a été si bien célébré qu'un train international aurait été supprimé et un autre a connu un très gros retard. Trop peu de personnel s'étant présenté au travail, le véhicule qui devait normalement quitter la gare centrale à 14h37 en direction du Luxembourg n'a pu être mis en ordre. Et si le train suivant a bien pu partir, il avait 33 minutes de retard, explique Het Laatste Nieuws.

La société ferroviaire a ouvert une enquête interne à propos de cet ennuyeux incident. Il s'agit notamment de confirmer le lien entre la fête et la suppression du train. Selon le porte-parole Dimitri Temmerman, cette fête n'est "en soi pas un problème mais il doit toujours y avoir du personnel présent pour assurer le départ des trains à l'heure et en toute sécurité. La cause du désagrément fait actuellement l'objet d'un enquête interne."

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content