La scale-up Datacamp victime d'un hacking

Jonathan Cornelissen (au centre), Dieter De Mesmaeker (à gauche) en Martijn Teuwissen (à droite) ©Wim Kempenaers (WKB)

Les données de 700.000 utilisateurs de la plateforme belge d’apprentissage en ligne sur les data ont été subtilisées et proposées à la vente sur le dark web.

Dans la nuit de mardi à mercredi, la scale-up belge Datacamp, a informé ses utilisateurs qu'elle avait été victime d'un vol de données. La plateforme d'apprentissage en ligne sur les data compte déjà 3,6 millions d’utilisateurs, dont 100.000 payants. Et à la fin de l'année dernière, elle a procédé à un tour de table à concurrence de 25 millions d'euros

Une série de données d'utilisateurs ont été rendues publiques après que des hackers aient eu accès à des bases de données. Ces données concernent quelque 700.000 utilisateurs qui ont rejoint le groupe en janvier 2017. Les pirates informatiques ont eu accès à des informations personnelles comme des noms et des adresses électroniques, mais également des informations de profil supplémentaires et des mots de passe cryptés. Les informations relatives aux cartes de paiement ne sont pas concernées. 

20.000
$
Les bases de données piratées peuvent être achetées pour moins de 20.000 dollars et payées en bitcoins.



Dark web 

La fuite est liée à un piratage de plus grande envergure en provenance du dark web, a rapporté le site technologique The Register plus tôt cette semaine. Les données de 617 millions de comptes en ligne sur différentes plates-formes ont été ou sont encore proposées à la vente sur le marché "Dream Market" dans le dark web.

Les bases de données piratées peuvent être achetées pour moins de 20.000 dollars et payées en bitcoins, précise The Register. La base de données de Datacamp est la plus petite visée par cette attaque. Quelque 162 millions de comptes ont été piratés rien que sur la plateforme American Dubsmash. 

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content