Avec sa chaîne du froid 4.0, Holifresh lève 400.000 euros et s'installe à Paris

©Hans Lucas

La start-up wallonne Holifresh enchaîne les gros contrats et s’installe à Paris. Elle vient de clôturer une levée de fonds de 400.000 euros, notamment auprès de la SRIW. Son innovation révolutionne la gestion de la chaîne du froid pour les professionnels.

Le point de départ de Holifresh, c’est, comme souvent, un constat. Rémy Gierech, futur cofondateur de la start-up s’est retrouvé confronté à un problème que rencontrent beaucoup de professionnels du secteur alimentaire: "Les solutions pour prendre et enregistrer, dans un cadre légal, la température de frigos et congélateurs existent mais sont chères et souvent peu faciles d’utilisation et d’installation en raison notamment de problèmes de connexion Internet ou de câble."

"On a une stratégie commerciale orientée sur les franchisés, ce qui nous permet d’atteindre les maisons mères."
Julien Finet cofondateur de Holifresh

Pour aller au-delà du constat, il s’associe à Julien Finet, jusque-là responsable qualité d’une grande enseigne de restauration rapide. Les deux compères décident de fonder leur start-up en 2017 avec dans un premier temps un focus sur le secteur du transport et de la logistique, avant de rapidement recentrer leur activité vers la surveillance des paramètres de température ou d’humidité des chambres froides, congélateur et de la chaîne du froid en général.

"Jusqu’ici, la plupart des sociétés utilisaient des relevés de températures manuels, une méthode qui à l’heure des nouvelles technologies est complètement dépassée. D’une part parce que ces relevés manuels doivent être réalisés plusieurs fois par jour et prennent a fortiori un temps considérable; d’autre part parce que ces mêmes relevés faits à la main contiennent parfois des erreurs ou des oublis, avec de graves conséquences à la clé", complète le cofondateur de la start-up basée à Louvain-la-Neuve.

Des premiers mois difficiles

Il aura fallu aux deux fondateurs plusieurs mois pour finaliser la plateforme web et la technologie qui lie les capteurs à cette dernière. "Nous avons enfin pu commencer la commercialisation de la solution en janvier 2018", raconte Julien Finet. "On a commencé par des très petits clients avant d’attirer l’attention des chaînes de restauration et surtout des supermarchés" après des premiers mois de prospection difficiles, les deux fondateurs ont adopté une stratégie différente: "On a maintenant une stratégie commerciale orientée sur les franchisés, ce qui nous permet d’atteindre les maisons mères beaucoup plus facilement."

Ne pas rompre la chaîne du froid

Le principe de la solution développée par Holifresh est assez basique. Un capteur qui joue le rôle du thermomètre historique relié à une plateforme qui permet de contrôler et surveiller la température, l’humidité et autres paramètres sensibles. Holifresh a aussi créé un système d’alarme pour la surveillance de la chaîne du froid. Que ce soit par SMS, mail ou appel téléphonique, l’utilisateur est prévenu instantanément en cas de dépassement des températures durant une période définie ou de rupture de la chaîne du froid. Ceci lui permet de réagir vite et éviter de potentielles coûteuses pertes alimentaires.

Des fonds et une nouvelle implantation

400.000
euros
Pour financer leurs ambitions, ils viennent de réaliser une levée de fonds de 400.000 euros, notamment auprès de la SRIW.

Les deux entrepreneurs et leur petite équipe ouvrent un bureau à Paris avec de grandes ambitions. Leur bureau sera basé à Montreuil, en banlieue parisienne, et ils ont pour l’occasion créé une entité locale avec un capital de 100.000 euros. Holifresh va recruter une équipe parisienne pour développer son activité sur place.

Pour financer leurs ambitions, ils viennent de réaliser une levée de fonds de 400.000 euros, notamment auprès de la SRIW. Preuve que leur solution est en train de convaincre les gros acteurs du marché, Holifresh vient de finaliser l’installation de ses capteurs dans les 85 boucheries du groupe Dufrais, installés dans des carrefours Market et AD Delhaize. Le business développé par Holifresh répond clairement à un besoin d’un secteur qui cherche à réduire le gaspillage et ses consommations énergétiques. Reste à voir si la start-up réussira à faire suffisamment de volume, paramètre clé pour ce type de start-up, pour atteindre les sommets qu’elle entrevoit à peine.

Lire également

Publicité
Publicité