Jungle Bells a déjà identifié deux scale-ups candidates pré-IPO

Un des gros objectifs du programme Jungle Bells est d'amener au moins une scale-up en Bourse d'ici le 31 décembre 2020. ©Laurie Dieffembacq

Les deux premières soirées de pitches organisées par Spreds et Euronext ont réuni plus de 200 investisseurs autour de 10 start-ups et 2 scale-ups.

Après trois mois et deux premières soirées consacrées aux présentations de projets à financer, le programme Jungle Bells lancé par la plateforme de financement participatif Spreds et Euronext a déjà réuni plus de 200 investisseurs, contribué aux levées de fonds de dix start-ups et permis d’identifier deux scale-ups susceptibles d'entrer un jour en Bourse (IPO).

Jungle Bells a été lancé en début d’année pour faciliter la levée de fonds des jeunes entreprises belges et contribuer à remplir un vide dans la chaîne de financement qui se situe grosso modo entre le stade des scale-ups et celui de l’entrée en Bourse. Un des objectifs de ses promoteurs est d’amener au moins une scale-up en Bourse en deux ans. Les scale-ups qui auront été identifiées comme suffisamment prometteuses bénéficieront d’un programme d’accompagnement spécifique, susceptible de les aider à atteindre le stade de l’IPO.

Six ont atteint l'objectif minimum

Au cours de son premier trimestre d’existence, le programme a déjà rempli une part du contrat qui lui a été fixé : il a attiré 200 investisseurs, alors que ses pères avaient fixé 300 comme objectif à atteindre d’ici fin 2020. Parmi les dix start-ups qui ont été présentées aux investisseurs, six ont atteint leur objectif minimum de levée de fonds. Il s’agit de Raidillon (montres), qui a levé 98.000 euros à ce jour, de Roov (archivage numérique) avec 362.000 euros, de Treedys (cabine d’essayage en 3D), 585.000 euros, de Cruso (design), 263.000 euros, d’Extense Pharma (nutrition) et de FullUp (livraison de mazout moins cher). Les deux dernières sont déjà en closing: Extense Pharma a emprunté 219.000 euros, tandis que FullUp a levé 68.000 euros et obtenu pour 139.000 euros d’engagements en co-investissement.

Les organisateurs de Jungle Bells ont repéré deux candidats potentiels pour leur programme pré-IPO baptisé TechShare, mais ils ne souhaitent pas dévoiler leur identité à ce stade.  

Rendez-vous le 21 mai

La troisième séance de "pitches" aura lieu le 21 mai prochain. Parmi les start-ups qui dévoileront leurs plans à cette occasion figureront entre autres Ivex, Hydrobox, Lexigogo et Mcorpus. La levée d’Hydrobox est déjà proposée en crowdfunding sur le site de Spreds.

Ces premiers mois passés dans la "Jungle" ont déjà permis aux organisateurs de déceler un point à améliorer. "Un des retours pour l’instant est que, si les deals sont de qualité, vu nos accords avec de nombreux incubateurs, ils sont souvent présentés à un stade trop précoce pour les fonds professionnels", relève Alex Houtart, le directeur du programme. Pour corriger le tir, ils envisagent de créer un nouvel outil qui permettrait aux fonds de venture capital de suivre les start-ups à distance avec une système d’alerte. Celui-ci les préviendrait quand chaque start-up visée aura atteint le stade de développement souhaité. A suivre.

 

Lire également

Publicité
Publicité