Publicité
Publicité

Semestre record à 779 millions d'euros pour les start-ups belges

La palme des levées de fonds va à Ibanfirst, le spécialiste franco-belge des paiements et transferts de devises étrangères à destination des entreprises, qui a levé 150 millions d'euros d'argent frais. ©Daniel Osorio

Les entreprises belges de croissance ont levé 779 millions d'euros au premier semestre, un plus haut dépassant, hors 2020, les années précédentes dans leur ensemble.

C'est presque devenu une habitude: semestre après semestre, année après année, le record de financement des jeunes boîtes tech et biotech belges est battu.

2021 ne fait pas exception. Les données que nous collectons montrent, en effet, que le compteur est monté, cette fois, à 779 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année. C'est 27% de plus que l'année précédente - à 613 millions, un niveau record également - et bien plus que les montants des années précédentes (hors 2020) sur les douze mois qu'elles comptent.

+27%
Les entreprises belges de croissance ont levé 27% de plus de capitaux que l'année précédente sur les six premiers mois de l'année.

Les parts du gâteau se répartissent comme suit: les sociétés technologiques ont levé quelque 546 millions d'euros, quand les biotechs ont été chercher quelque 233 millions à l'occasion de pas moins de 81 tours de table.

Concurrence accrue

D'où vient cet engouement? L'argent ne manque pas et se cherche un rendement. En parallèle, de plus en plus d'acteurs se lancent dans le financement de jeunes entreprises, quand les fonds internationaux trouvent de plus en plus leur place sur le marché belge. Plus personne ne s'étonne désormais de voir un grand nom de la Silicon Valley investir dans une start-up du plat pays. Cette concurrence accrue pousse assez logiquement la taille des rounds et les valorisations à la hausse.

Sur la première moitié de 2021, la palme est attribuée au spécialiste franco-belge des paiements et transferts de devises étrangères à destination des entreprises Ibanfirst (au QG basé à Bruxelles), qui a levé 150 millions d'euros d'argent frais fin mai. Une opération pour le moins notable en Belgique, mais qui n'empêche que même si on l'extrait de nos données, le financement des entreprises de croissance a atteint un niveau record.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité